Forum rpg basé sur le manga Katekyo Hitman Reborn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}

Aller en bas 
AuteurMessage
Livia B. Rondine

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Age du perso: 15 ans
Humeur: Va savoir...
Relation:

MessageSujet: Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}   Ven 17 Juil - 20:14

I. Identity.

NOM: Rondine
PRÉNOM(S): Livia Belinda
SURNOM: Hum... Livii ? Beli ? À vous de choisir, ou d'en inventer d'autres...
AGE: 15 ans
NATIONALITE : Italienne, mais, en remontant loin, on doit pouvoir trouver de tout et de n'importe quoi...
SEXE: F
DATE & LIEU DE NAISSANCE: 18 Octobre, dans un petit bourg perdu dans les alpes...
CAMP : Disons qu'elle sera du côté de ceux qui serons les moins cruels et qui voudront bien discuter un peu... Donc, disons Bien...

II. Apparence & Mental.

Physique : Livia, que dire de son physique, si ce n’est qu’il est bien passe partout ? Sans rien posséder de réellement extravaguant, la jeune fille sait parfaitement se fondre dans une foule ou faire croire qu’elle est totalement inoffensive, certes, ce n’est pas comme si elle était vraiment dangereuse, mais, n’allez pas croire qu’elle ne peut pas vous blesser. Halalalala…. Les ego trop haut placés… Mais, tout ce baratin ne nous en dit pas beaucoup sur le physique que la petite demoiselle.
Alors, si nous commencions par sa corpulence ? Assez fine, pas maigre pour autant, la frêle jeune fille n’est pas bien inquiétante, de plus, le fait qu’elle se tienne légèrement courbée renforce ce sentiment de fragilité apparente. Pas immensément grande, tout en dépassant de peu la moyenne de taille des filles de son age, on trouve facilement des gens plus grands qu’elle, qui prennent souvent, sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi, la liberté de la violenter quelque peu… Est-ce quelque chose dans son physique, dans sa manière de se tenir qui la désigne automatiquement comme souffre-douleur ? Le fait est donc, qu'a force de d'être involontairement remarquée par les esprit rebelles Ses bras sont ornés de bien des ecchymoses et cicatrices... Certes, elle possède bien dans ses bras fins la force de renvoyer les coups de ses agresseurs, voire même de les mettre « HS », mais, allez savoir pourquoi, elle préfère éviter de se batte sans raison valable (selon ses critères, je précise...) Dans le registre des formes, on peut dire que l'on ne les remarque pas beaucoup, sans être complètement plate, sa poitrine est bien modeste, mais, elle n'en fait aucun complexe, bien qu'elle n'apprécie pas non plus que l'on lui fasse remarquer, de plus, si celui qui émet ce genre de commentaire est de sexe masculin, il risque bien de finir immobilisé avec une clef de bras dont la jeune fille à le secret...
à présent, si nous passions au visage ? Une partie non négligeable de son physique, qui ravis souvent les yeux de ceux qui arrivent à le voir sans ses lunettes. Car, la nommée Livia Belinda Rondine est -Disons le franchement- Très myope, ce qui fait qu'elle porte presque en permanence des lunettes aux carreaux très épais... Mais,cela ne nous apprend pas grand chose sur l'apparence de son visage. Sa peau est assez veloutée, plutôt douce, assez pâle, bien qu'elle arrive parfois, à force de persévérance à y faire apparaître des touches couleur de miel, en été, quand elle n'a rien de plus intéressant à faire. La clarté de sa peau est due en partie à son habitude de ne pas beaucoup sortir et de rester seule avec son ordinateur, et cette pâleur à le désavantage d'accentuer le fait qu'elle rougisse pour pas grand chose, un compliment, une gène passagère, un coup de froid ou de colère,et la voilà écarlate... Une petite bouche tout ce qu'il y a de plus normale, aux lèves rosées qui ont malheureusement la mauvaise idée de gercer quand l'hiver se fait sentir. Maintenant, la partie qui est souvent qualifiée de plus importante dans un visage : Les yeux. Grands, aux iris d'une couleur oscillant entre le chocolat et le noisette, ils sont très chaleureux et, quand on plonge son regard dedans, on se sent comme happé dans un gouffre... Une sensation pas si désagréable, que l'on aimerait bien faire durer, mais, les reflets dans les lunettes ou son habitude à détourner les yeux font qu'il est dur de se plonger dans le chocolat fondu plus de quelques instants, faisant parfois douter de l'existence de ces yeux. Vision éphémère, ce qui n'a été vu que pendant quelques instants existe-il réellement ? Ou est-ce juste le fruit d'une imagination fertile ou de la fatigue ?
Quand à la chevelure de la jeune italienne, elle est plus ou moins d'une couleur semblable à celle de ses yeux,avec la même chaleur et la même brillance. Longs jusqu'au milieu de son dos, ils forment de lourdes et belles boucles qui ondulent avec grâce sur ses épaules. Belinda considère ses cheveux comme ce qui est de mieux chez elle et en prend donc grand soins. Question coiffure,elle attache la plupart du temps sa chevelure en une demie-queue ou en une couette sur le côté,sans prendre l'intégrale de ses cheveux, ces coiffures simples sont la plupart du temps attachées grâce à un élastique orné d'un petit nœud ou bien d'une couleur de carte (Pique, trèfle, Carreau, Cœur...) qui reflète souvent son humeur du jour,pour une quelconque raison, elle fait assez peu usage du Cœur...
Les gouts vestimentaires de Livia sont assez simple, elle aime bien s'habiller simplement, souvent avec un pantalon de couleur foncée et une chemise blanche qui est souvent -pour ne pas dire tout le temps- trop grande d'une ou deux tailles. L'italienne n'aime pas trop porter des jupes, bien qu'elle s'y résigne parfois pour de grandes occasions. Sa récente entrée au lycée de Namimori ne l'enchante donc pas entièrement étant donné qu'elle est obligée porter l'uniforme féminin de l'établissement, bien qu'elle ai essayé de demander à la direction d'en porter un masculin, les négociations sont encore en cours et elle n'est pas sûre de réussir à atteindre son objectif...
On peut aussi noter la présence d'un tatouage représentant les quatre couleurs de Carte à jouer et un point d'interrogation dans la paume de sa main droite, apparemment, ces signes servent à faire apparaître son arme.
Spoiler:
 
Quand Belinda ne veux pas attirer l'attention vers cette marque étrange,elle à prit l'habitude de porter un gant à cette main ou bien d'enrouler sa paume dans une bande, faisant parfois penser qu'elle est blessée.
J'insiste sur ce point, elle ne quitte presque jamais ses lunettes, si vous voulez vraiment la voir sans, il n'y a pas trente-six solutions, car elle ne les enlève de son plein gré qu'en quelques (rares) occasions : Pour dormir,à la piscines, rapidement pour les nettoyer, ou bien quand elle s'essuie les yeux après avoir versé quelques larmes,de crocodile ou non... Donc, soit vous saisissez votre chance, sois vous lui enlevez de force,ou par surprise. À noter aussi que ces lunettes ne sont vraiment pas là pour faire jolis, vous trouverez rarement plus myope que Livia, elle voit donc très flou de loin, mais, de près,elle y vois bien. Son problème de vue est tel que sans ses verres, elle pourrait vous passer à côté sans vraiment voir plus qu'une forme humaine. Ce qui implique qu'elle risque aussi de se prendre un lampadaire en pleine poire, un banc dans les tibias (là où ça fait très mal) ou de tomber apparemment sans raisons, en pleine rue en se prenant les pieds dans une plaque d'égout que n'importe qui aurais aisément réussit à éviter.

Signe(s) physique(s) particuliers: Hum, à part Son air de paumée, ses lunettes, son tatouage dans la main, ses chemises trop grandes et son habitude à se casser la figure ? non, je ne vois pas...


Dernière édition par Livia B. Rondine le Dim 23 Aoû - 15:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia B. Rondine

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Age du perso: 15 ans
Humeur: Va savoir...
Relation:

MessageSujet: Re: Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}   Jeu 23 Juil - 14:41

Caractère : Rondine, Hirondelle. Si son nom désigne un oiseau qui peut lui être associé (quand on la connait) on comparerait plus Livia à un moineau, Fragile, sans défenses... à première vue. Quand on la connait, elle se montre bien plus forte que l'on ne pourrait l'imaginer, physique ment et mentalement. Ainsi, la jeune italienne est dotée d'une volonté sans failles doublé d'une très grande résistance à la douleur, ajoutez à ce cocktail une bonne dose de débrouillardise et vous aurez une bonne base pour reconstruire la personnalité de Belinda. Mais, n'allez pas croire que tout réside sur ces seules choses,il en faut bien plus pour arriver à un bon mélange, comme bien des gens,Livia est complexe et ce n'est pas comme si sa psychologie allait se réduire à ces quelques mots. Pour bien expliquer tout ça, si nous voyions comment la jeune fille réagit avec les autres ? Très bien.
En rencontrant une personne lambda Livia commence souvent par l'étudier rapidement du regard,à l'abri des verres de ses lunettes. Durant cet examen, elle notera tout élément pouvant représenter un danger potentiel,car, il faut l'avouer, elle est parfois un poil paranoïaque... Durant ce premier contact, elle risque surement de vous paraître un peu froide,ou timide,tout dépend de vous. Si vous voulez continuer à faire connaissance, prenez la parole, car, à moins qu'il ne règne un silence assez tendu et pesant pour la mettre mal à l'aise, elle risque surtout de se désintéresser de vous et de retourner à son écran, oui, il faut avouer qu'elle est un peu no-life sur les bord, voir même une génie de l'informatique, bien qu'elle ne s'en vante pas, elle préfère que ce petit talent reste peu connu... Suite au premier contact,si vous avez entamé la discutions de manière sympathique ou, du moins de manière à lui donner envie de continuer de vous causer, vous verrez qu'elle est assez futée et pertinente, qu'elle est attachée à ses convictions,mais que, contrairement à certaines personnes qui refusent de se laisser convaincre, Livia est sensible aux arguments des autres et les écoutera en y réfléchissant bien, elle n'hésitera pas non plus à donner son point de vue ou de déclarer de manière franche ce qui lui déplait. Franche,oui, cela lui correspond bien. Suite à la discutions plusieurs issue possibles, si vous ne lui plaisez pas, car vous êtes trop entêté, que vous étiez stupide, méchant, cruel,manipulateur ou que vous n'aviez pas fait attention au poids de vos paroles, elle vous quittera sur un sentiment négatif et il seras alors très ardu d'obtenir sa confiance par la suite, dans ce cas là, elle essayera de vous oublier le plus vite possible, tout en rangeant dans un coin de son cerveau quelques informations importantes « au cas où » histoire que si jamais elle doive vous affronter, elle ai quand même quelques infos pour s'en sortir, quitte à faire remonter vos traumatismes d'enfance, quoique, vous ne confierez pas ce genre d'informations à une inconnue n'est-ce pas ? Ou auriez vous pensé quelle était totalement inoffensive ? Que les mots étaient inoffensifs ? Détrompez vous, si vous l'énervez assez elle sauras de défendre en parlant, usant de bluff s'il le faut. Si, à la suite de la discutions vous lui laissez un bon souvenir, elle essayera de ne pas vous oublier, mais, étant donné que Livia à une mémoire avoisinant celles des poissons rouges pour les visages, les noms ainsi que les dates, au delà de dix jours après votre première rencontre, si vous la revoyez,rappelez lui qui vous êtes et où et quand vous vous êtes vus, cela devrait revenir tout seul. Cependant, au delà d'un an, tout sera certainement à recommencer à zéro, la corbeille des gens vus une seule et unique fois auras été vidée. Si vous voulez éviter éviter le « Delete » de la mémoire, voyez la souvent et ayez quelque chose de spécifique, les gens fades, neutres, vides,elle les oubliera encore plus vite.
Sinon, que dire sur Livia pour finir de cerner le personnage ? Quelque chose sur son degré de gentillesse et de bonté ? Soit. Disons qu'il est variable, si elle est de bonne humeur, elle pourrait très bien faire des actes dignes d'une mère Térésa, mais, si vous l'énervez et encore plus si vous l'énervez alors que la journée avait bien commencée (ou au contraire qu'elle s'était levée du pied gauche...) Vous risquez de vous attirer ses foudres et quelques petits désagréments... Mais, quoi qu'il ne vous arrive, il seras dur de l'associer à ce qui vous arrive, ou bien,elle ne l'auras « Pas fait exprès » de vous marcher sauvagement sur les pieds ou de prendre le dernier paquet de « N'importe quoi, du moment que ça vous embête bien~ » Comme c'est sadique... Ces petites vengeances lui permettent de remonter un peu son moral, car toutes ces petites choses qui empoisonnent la vie de ses ennemis la fait sourire en coin. Mais attention, si vous récidivez, le degrés de méchanceté risque d'augmenter peu à peu jusqu'au moment où vous vous retrouverez avec un malheureux virus sur votre ordinateur, il ne faudrait pas oublier que la demoiselle s'y connait pour jouer du clavier...
Donc, cruelle si l'on l'énerve vraiment, mais, elle reste tout de même très calme la plupart du temps, absolument pas bruyante, elle n'est pas du genre à hurler pour un rien ou à crier sur tous les toits ce qui l'énerve, non, elle intériorise, et si on peut deviner sa colère à ses poings fermés et son regard noir, elle ne se confit qu'a des amis de confiance. Et encore, pour voir sa colère,il faut être là et la regarder pendant les quelques instant que dure son étant de « Je serre les poings et assassine l'objet de mon mécontentement des yeux » sinon, elle respire un grand coup et c'est partis pour retrouver le sourire, sourire souvent assez hypocrite. Mais,me direz vous, comment fait elle pour ne pas éclater sous la pression de toute cette rage intériorisée ? Et bien, elle utilise ses « petites vengeances » décrites plus haut, utilise le grand pouvoir de l'imagination (combien de gens à elle décapité ou écartelé lentement pour bien les faire souffrir, dans son subconscient ?) Mais,ces moyens servent juste à faire baisser le niveau de rage de l'adolescente, si vous dépassez vraiment les bornes, elle pourrait vous le faire regretter en utilisant une des clef de bras ou une des pressions sur un nerf très douloureuses, héritée par feu sa mère, masseuse et tueuse à temps partiel. Mais,avant de recourir à ces extrémités, elle préférera vous donner une baffe avant de s'en aller en fulminant, on ne cache pas sa rare éternellement. Suite à ça,elle peut aussi évacuer la pression par la méditation ou bien en s'entrainant.
Le combat ? La plupart du temps elle l'évite, préférant discuter un peu, vérifier que l'ennemi est bien en désaccord avec elle, qu'il n'y a pas d'autre solutions que de se battre. Mais, ne vous trompez pas, elle ne fuit pas la bataille, si l'on l'attaque Livia répondra avec la même intensité, mais durant un temps, elle observera comment vous vous battez, histoire de saisir le secret de vos techniques et d'essayer de les contrer. En cas de victoire de la petite italienne, ne vous faites pas d'illusions, elle ne vous abandonneras pas sans être sûre que vous ne risquez pas de lui nuire, donc, saucissonnage très serré, utilisation de pressions sur divers nerf qui auront comme résultat de vous empêcher de bouger, ou, si vous lui avez donné du mal, elle pourrais même aller jusqu'à vous déboîter une épaule ou un genou,oui, c'est douloureux,mais, il ne faut pas la chercher, vous serrez prévenus. En cas de défaite, si son adversaire à la bonté de la laisser en plan sans trop l'abimer, elle ne le poursuivra pas, mais, quand elle se sera remise, elle risque bien de vous mener la vie dure, et pas forcément directement, elle sauras trouver des appuis pour vous nuire, car, chaque défaite est pour elle un coup porté à son honneur et un poids sur sa conscience. Mais, n'allez pas croire qu'elle foncera tête baissée, la vengeance est un plat qui se mange froid et elle attendra le temps qu'il faut pour le déguster bien glacé ou... L'oubliera au freezer et n'y pensera plus trop.
En dehors des périodes de conflit, quand il est inutile de se montrer trop paranoïaque, Livia deviens presque une autre personne, ordonnée et réfléchie en cas de crise, elle est bordélique et bien moins attentive quand tout va bien. À force de passer ses nuits devant le petit écran de son ordinateur, elle a bien du mal à se lever le matin et il lui arrive souvent de s'endormir en cours, on à alors du mal pour la réveiller car elle à un sommeil de plomb. Pourtant, il faut croire que ses notes ne dépendent pas de son attention en cours, car, si elle ne suis pas du tout, qu'elle rend des devoirs bâclés et qu'elle à beaucoup de mal à répondre correctement à une question posée en classe, elle se montre brillante dans tout ce qui est tests sur papier et arrive ainsi à rester dans une moyenne acceptable.

Like/Dislike : Passons donc aux goûts de cette chère Livia Belinda Rondine, nous allons donc commencer par ce qu’elle n’aime pas, un chapitre long, mais, il vaut mieux en avoir prit connaissance. Tout d’abord, chez les autres, il y a plusieurs choses qui lui déplaisent : que l’on ne veuille pas écouter les autres, que l’on reste fidèle à ses idéaux sans essayer de se mettre à la place des autres, sans même essayer de comprendre que l’on peut être d’un avis différent. Ensuite, viennent tous ce qui est mensonges. Et surtout les mensonges qui risquent d’aggraver une situation quelconque. Ce n’est pas comme si notre petite Italienne ne mentait jamais, on ment tous un jour, mais, elle est à 100% pour le fait de réfléchir avant de dire quelques choses, que ce soit les vérités ou pas, ainsi, tous les balourds, les gens qui ne pensent pas une seconde à la portée de leurs paroles auront du mal à trouver grâce aux yeux de Belinda. Dans le chapitre « Je hais » du catalogue des goûts de Livia, il y a les combats sans but, que l’on combatte pour s’entraîner, pour protéger quelque chose de cher à ses yeux ou pour atteindre un but intelligent, elle veut bien comprendre, mais, elle ne supporte pas que l’on s’amuse à brutaliser des gens plus faibles que sois juste pour son plaisir égoïste. Livii est un peu redresseuse de tords, au fond. Elle ne comprend pas non plus tout ce qui est cruauté gratuite, ceux qui font souffrir leurs adversaires jusqu'à la mort l’effarent, à quoi cela sert-il de faire souffrir quelqu’un pendant longtemps alors que l’on pourrait terminer un combat rapidement et proprement, sans forcément faire gicler l’hémoglobine sur les pavés ? Bref, Belinda ne supporte pas non plus ceux qui sont d’un optimisme à crever le plafond, non pas qu’elle soit pessimiste, mais, qu’il lui semble normal d’être réaliste et de ne pas trop s’accrocher à des espoirs trop futiles. Les gens très naïfs, longs à la détente, superficiels ou bruyants l’ennuient aussi, comme le ferrais un essaim de mouches. Par ailleurs, ceux qui sont trop pessimistes ne trouvent pas vraiment grâce à ses yeux non plus… Question goûts alimentaires, on peut dire que Livia déteste le fromage depuis sa plus tendre enfance, les choses trop amères, trop sucrées ou mal présentées, elle doit être esthète quelque part…
Au Chapitre « J’adore », il n’y a pas grand-chose, étant donné la longueur de la liste de choses « Je hais ». Elle aime la majorité des choses qui sont contraires à ce qu’elle n’aime pas : Des gens futés, réfléchis, qui gardent le sens des responsabilités, qui n’ont pas trop de poussées d’agressivité et qui réfléchissent un minimum aux autres. Mais, bien sûr, ces traits de caractère ne doivent pas aller trop loin, sinon, c’en devient caricatural. Question Miam-miam, il s’avère que Livia à un goût prononcé pour les pâtes, les œufs, les bon steaks et surtout la réglisse. Elle ne dit pas non à un bonbon de temps en temps, surtout s’il est acide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia B. Rondine

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Age du perso: 15 ans
Humeur: Va savoir...
Relation:

MessageSujet: Re: Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}   Sam 25 Juil - 12:34

III. ___Story*

-Chapter 0- Prologue à la vie

    L’histoire des parents de Livia est semblable à celle de deux tourtereaux créés par Shakespeare : Roméo et Juliette bien sûr. Dans notre histoire, ils s’appèlent Silvia et Milo, tous deux font partie de deux familles ennemies de la mafia italienne deux familles petites, mais, c’est en voyant leurs membres que l’on comprend la notion d’ennemis héréditaires. Mais, lorsqu’ils se sont rencontrés, les futurs parents ne savaient pas qu’ils devaient se haïr.
    Leur rencontre avait eu lieu dans des conditions relativement banales : un jours d’hiver La jeune femme qu’était alors Silvia glissa sur une plaque de verglas, entraîna dans sa chute son futur maris et répandit le contenus de son sac à main sur le trottoir. Je vous laisse imaginer la suite, l’important étant qu’ils décidèrent de se revoir rapidement. Pendant près de six mois, des scènes dignes d’un roman à l’eau de rose se succédèrent, en voyant les deux tourtereaux, personne n’aurait pensé qu’ils faisaient tout deux partie de la Mafia. Eux-mêmes ne savaient pas que l’autre était son ennemi, pour cause, sur leur profession, ils se mentaient, « Je ne voudrais pas l’impliquer dans les affaires de la famille » telle était la pensée qui leur passait par la tête.


« -Que fais tu dans la vie ?
-Je suis masseuse
-C’est original
-Et de ton côté ?
-Le métier le plus ennuyeux du monde : homme d’affaire
-Oh ! je vois… »

    Bientôt, ils décidèrent se marier, puis, vint la naissance d’une petite fille.


-Chapter 1- Double Déchirure

    C’était Livia. Pendant six longues années, le couple s’aima, aima leur enfant et se mentait. Malgré tout, la vie continuait dans une atmosphère de bonheur qui enveloppait la famille d’une aura rayonnante. Mais… La vérité fut dévoilée, d’une manière ou d’une autre. Personne ne sait qui découvrit le pot aux roses, qui réussit à percer le secret du couple, mais, tous deux se sentirent trahis. Ils durent se séparer, Livia resta avec sa mère qui fuis dans un petit village de montagne, sa famille était la moins tolérante, pour l’avoir trahis sans le savoir, Silvia fut expulsée.
    Privée du soutien de la famille qu’elle avait pourtant protégée toutes ces années, La jeune mère se sentait en danger. Elle décida alors de passer les années qu’il lui restait à vivres, années qu’elle devinait peu nombreuses, à apprendre à sa fille comment se défendre en utilisant diverses prises, clef de bras, pressions sur des nerfs etc… Comment trouver le meilleur angle d’attaque et aussi éviter d’exposer des points sensibles aux attaques de l’ennemi. On peut se demander pourquoi Silvia apprenait de telles choses à sa fille, alors qu’elles auraient toutes deux pus partir loin pour démarrer une nouvelle vie. Mais, la mère sentait que où qu’elle aillent, elles seraient menacées, et ces doutes n’étaient pas que de la paranoïa…
    Quatre ans plus tard, alors que Livia revenait de l’école, elle retrouva sa maison en flammes. Son sac lui glissa des mains, pourtant, en état de choc, elle ne pu rien faire d’autre que de tomber à genoux et de fixer les flammes qui rongeaient les murs de son habitation. Elle resta comme ça jusqu'à l’arrivée des pompiers, agenouillée dans la neige de cette froide soirée d’hiver. Les flocons blancs qui tombaient des cieux avaient l’air d’essayer de geler les flammes de l’incendie, vainement… On entendit dire que les deux cadavres retrouvés calcinés dans la maison étaient entrelacés, que l’in d’eux avait plusieurs fractures et l’épaule déboîtée… Livia pleura longtemps la mort de ses parents, car c’était bien son père, Milo qui était à l’origine de l’incendie, après tout, c’était sa signature, lui qui était surnommé le Pyromane… On l’avait envoyé assassiner quelqu’un dans un petit village, un combat avait eu lieu dans la pénombre, ce ne fus que quand les flammes éclairèrent leurs visage respectifs qu’ils se reconurent, trop tard…


-Chapter 2- Les cinq doigts de la main

    Suite à ce drame, Livia fut envoyée chez la sœur de Silvia, où elle fit la rencontre d’Artemis, d’Ivoire, et des jumeaux Shirahana. Tous les quatre avaient quelques liens plus ou moins étroits avec la mafia, Ivoire était la fille d'un ancien lieutenant, mort dans des conditions mystérieuses, Les jumeaux étaient eux aussi orphelin, ils avaient suivis leur parents dans une mission en Italie qui avait mal tourné et,quand à Artemis, son père avait été un informateur pour plusieurs grandes familles maffieuses avant de disparaître mystérieusement. Le groupe l'avait immédiatement intégrée Livia et lui avait fait oublier une grande partie de sa tristesse et de sa peine,à défaut de pouvoir effacer sa mémoire. Le village où elle avait été emmenée étant un bourg réputé chez de nombreuses familles Livia et ses amis durent apprendre à se battre, ce n'était pas réellement une obligation,mais, ils semblaient tous bien s'amuser. Ainsi,on découvrit toutes sortes de talents chez ces enfants, Artemis,le plus âgé du haut de ses douze ans semblait être prédisposé à utiliser des armes à feu de toutes sortes, Ivoire, onze ans était absorbée par les techniques utilisant des épées, Livia ne formait qu'un avec sa lance et Aya et Ito Shirahana (neuf ans 1/2) pouvaient utiliser des illusion de très bonne qualité à condition de synchroniser leurs pensés. Ils auraient pu devenir des assassins dignes des Varia de la famille Vongola, mais, à part Ivoire qui semblait avoir un esprit un peu sordide, tous frémissaient à l'idée d'ôter la vie à un être humain sans raison. C'était le seul sujet où Ivoire était en désaccord avec les autres, tous la soupçonnait sans se l'avouer d'être déjà passée à l'acte,il faut dire que la jeune fille était très secrète pour tout ce qui se rapportait à son passé.
    En dehors de leurs entraînements et de leurs cours, Ito et Artemis apprirent à Livia à se servir d'un ordinateur, voire plus; Tous deux étaient des pointes question technologies et semblaient heureux que l'italienne à lunettes s'intéresse à l'informatique, étant donné que les deux autres filles du groupe s'en fichait totalement. Durant ces cours, elle dû rire plus qu'elle n'appris,mais, dans l'ensemble, ses deux professeurs étaient contents d'elle.


-Chapter 3- Un œil en moins ?

    Cette vie dura pendant presque cinq ans, puis, tout bascula quand Ivoire reçut une lettre en provenance du Japon avec un billet d'avion aller-retours. Elle annonça qu'elle devait partir deux semaines, et, sans laisser à ses amis le temps de protester, elle fit ses baguages. Quand on lui demanda pourquoi elle partait, elle ne fit qu'une vague allusion à une histoire de famille lointaine qui voulait la voir. Ito et Aya lui proposèrent de l'accompagner, étant donné que ce pays était celui d'où ils venaient, mais, Ivoire repoussa brutalement leur proposition. Deux jours plus tard, elle prit l'avion à l'aéroport de Turin,lors d'une dernière étreinte, Livia avait remarqué qu'elle tremblait, imperceptiblement.
    Deux semaines passèrent, trois même,avant qu'Ivoire ne revienne. Mais elle avait changée. Elle ne se séparait plus de son épée, sursautait au moindre bruit, avait maintenant un bandage sur l'œil droit qu'elle refusait d'enlever et surtout était devenue beaucoup plus froide, Glaciale, même. Elle refusa de répondre à la moindre question posée par ses amis et arrêta de les côtoyer. Le drame survint.
    Les jumeaux étaient allés la voir, décidés à lui demander quelques explications, à la résonner ou, en dernier recours, au moins de lui demander de revenir parmi eux. On ne sais pas pourquoi Ivoire perdit son sang froid,mais, quelques secondes plus tard, les corps des jumeaux gisait dans leur sang,au milieux de la rue. Plusieurs villageois qui voulurent l'arrêter connurent un sort semblable, tranchés, glacés par la lame de la jeune fille. Quand Liva et Artemis arrivèrent sur le lieu du carnage, ils ne purent que constater les faits. Ivoire s'était déjà enfuie.
    Ils la cherchèrent partout aux alentours avant de la trouver, cachée dans la forêt. Ils durent se battre, mais, la simple vue du visage de leur amie leur rappelait ce qu'ils avaient vécus ensemble, arrêtant leur main. Livia fut à deux doigts d'arriver à l'empêcher de nuire mais, le seul coup qu'elle aurait pu lui infliger à ce moment là risquait d'être mortel à son amie... Ivoire n'eut pas de scrupule,Le coup d'épée qu'elle lui donna la toucha de plein fouet, Livia en porte encore la trace, une cicatrice allant d'au dessus de sa cuise droite, jusqu'à son épaule gauche. La suite du combat reste dans le brouillard, elle sait juste qu'Ivoire avait dû prendre la fuite et Qu'Arty l'avait porté,inconsciente,indifférent à sa blessure au bras. Livia resta dans le coma plusieurs jours, quand elle repris connaissance, elle n'eu que le temps de dire au revoir à son cousin, sa mère l'emmenait déjà loin de ce village où flottait encore l'odeur du sang.


-Chapter 4- Giappone

    Livia dû attendre que son état s'améliore pour sortir de l'hôpital, mais, grâce aux enseignements de sa mère, elle avait réussi à éviter que l'épée d'Ivoire ne touche un point vital et la cicatrisation fut donc rapide. Dés sa sortie, elle fit ses affaires et, avec le peu d'argent qu'elle avait, acheta un aller simple pour le Japon. Là-bas, elle espérait pouvoir trouver pourquoi et comment son amie avait pu changer à ce point... Comme ville d'arrivée,elle choisis Namimori, ville où les jumeaux Shirahana étaient nés et qui était selon des rumeurs devenu un lieu où s'était rassemblé bien des maffieux...
    C'est ainsi qu'elle est arrivée ici,seule, sans attaches. Trop seule, je dirais, sans le soutien de ses amis, elle a maintenant du mal à se trouver des raisons de se défendre contre les agressions, son physique frêle, son air effarouché, tout cela se combinait pour la faire devenir un véritable souffre douleur. À la réflexion, elle pourrait très bien se défendre, étant donné que la majeure partie de ses malfaiteurs ne sont que des lycéens en manque d'action dont le seul passe temps est d'envoyer une pauvre fille leur acheter des boissons, et à la frapper plus ou moins fort si jamais elle fit la moindre erreur, des imbéciles sans réelle technique, en fait. Mais, Livia ne se défend plus, à moins de risquer sa vie, elle n'a plus fait sortir Incubo que pour quelques courts et rares entraînements, loin de toute présence humaine. À vrais dire, elle ne se dépend même plus contre la pluie ou le froid, ce qui la laisse bien souvent fiévreuse. Livia semble presque avoir perdu de sa volonté. Mais, peut-être qu'en rencontrant de nouveaux visages, cela changera... Allez savoir ce qui se passe derrière ses épais verres de lunette.


Dernière édition par Livia B. Rondine le Mar 18 Aoû - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia B. Rondine

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Age du perso: 15 ans
Humeur: Va savoir...
Relation:

MessageSujet: Re: Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}   Lun 27 Juil - 19:04

IV. Liens & Relation(s)

Famille :

Silvia Agnesi, Mère de Livia, Elle faisait partie de la mafia et le cachait à son maris et à sa fille. Elle se disait masseuse, mais, cette couverture cachait une tueuse solitaire très crainte qui tuais en utilisant sa grande connaissance de l’anatomie Humaine ou « comment tuer quelqu’un en laissant croire à une mort naturelle. Elle est décédée


Milo Rondine, Le père de Livia-Belinda. Lui aussi faisait partie de la Mafia, dans une famille ennemie de celle de Silvia et lui aussi cachait tout ça à sa femme et sa fille. Son métier officiel était homme d’affaires, il n’était donc pas souvent à la maison. Dans sa famille, on le surnommait « Le pyromane » car il utilisait le feu pour se battre. Lui aussi est mort.


Artemis Grey, Cousin de Livia. Beau fils de la sœur de Silvia Agnesi, Lui et Livia non pas de lien de sang, cela n’empêche pas qu’ils s’entendent bien, même s’ils se chamaillaient souvent amicalement. C’est lui ( et Ito Shirahana) qui l’a initiée à l’informatique. Le Surnommé Arty utilise des armes à feu pour se battre. Il est sûrement encore vivant et Livia espère le retrouver au Japon.

Relationship:

Aya Shirahana, amie de Livia. Sœur jumelle de Ito Shirahana, ils ne se quittaient jamais. Avec son frère, ils pouvaient utiliser des illusions à condition qu’ils chantent en étant synchronisés et pensent à la même chose. Aya à été tuée par Ivoire Jenkins.


Ito Shirahana, Ami de Livia. Frère Jumeau de Aya Shirahana, Comme il est dit plus hauts ils étaient inséparables. Tout deux combattaient en duo en créant des illusions de très bonne qualité. Ito était lui aussi un as de l’informatique et à transmis son savoir à Livia, en compagnie d’Artemis. Les deux garçons de la petite bande étaient tous deux des flèches dans tout ce qui concernait les technologies. Ito à été tué en compagnie de sa sœur par Ivoire.


Ivoire Jenkins, Ancienne amie de Livia, nouveau danger public. Ivoire était une jeune fille très sympathique qui considérait presque Livia comme sa petite sœur, mais, suite à un voyage au Japon, elle changea complètement et revint très froide, avec un bandeau sur l’œil droit. Suite à un léger différent, elle tua les Jumeaux Shirahana. Suite à ce meurtre, plusieurs habitants du village trépassèrent eux aussi sous la lame d’Ivoire. Livia et Artémis on essayés de l’empêcher de nuire, mais, ne voulant pas blesser leur ancienne amie ne purent la stopper. Elle à alors disparue dans la nature. Ivoire est une épéiste hors pair qui pouvait geler tout ce que sa lame touchait. Elle est encore vivante, mais l’on ne sait pas où elle se trouve actuellement.


IV. Arme & Technique(s)

Arme : Un « Yari » lance japonaise du doux Nom de Incubo, cauchemar. Livia l’a toujours sur elle, mais ne semble jamais être armée, la spécificité de l’arme est d’être miniaturisée au repos sous la forme du point d’interrogation au centre du tatouage sur la mains de Livia. Pour utiliser l’arme, L’Italienne doit taper dans ses mains, et la lance apparaîtra en quelques secondes. Très pratique~
Spoiler:
 

Technique : Inganno Di Quadri ( Tromperie du Carreau) : Cette technique consiste en deux choses : premièrement de pouvoir changer la taille du manche d’Incubo, et, deuxièmement, de pouvoir rendre l’arme totalement invisible. Seulement, l’invisibilité ne peut pas être permanente et ne reste donc active qu’une quarantaine de secondes, au-delà de ce délai, il faut que l’arme réapparaisse pendant environs le même laps de temps pour pouvoir de nouveau disparaître. Le changement de longueur, ne concerne que le manche, il est donc impossible de changer la taille de la lame. On peut aussi bien faire grandir le manche que le faire rétrécir. Pendant l’utilisation de cette technique, le signe du Carreau disparaît du tatouage dans la main de Livia pour apparaître sous son œil gauche.

Autre(s): Bleh~ Désolée du temps que j'ai mis à poster ma fiche u.u mais mes parents on toujours la bonne idée de m'emmener en vacance chez ma grand-mère sans me prévenir assez à l'avance... Et désolée aussi de la longueur de la fiche, d'habitude je fais plus court, et, à moins que l'on ne m'inspire vraiment, je n'en fait pas autant non plus en rp >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livia Belinda Rondine {ALLO ! ALLO ! IT'S FINISH !}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Katekyo Hitman Reborn :: ● Beginning ● :: Fiches en attente ou refusées-
Sauter vers: