Forum rpg basé sur le manga Katekyo Hitman Reborn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 6 Fév - 16:14

Le cours d’anglais, soporifique à souhait, ne l’inspirait pas le moins du monde. Assis au fond, Natsu se balançait sur sa chaise, et il regardait dehors, la tête dans les nuages, incitant quelques demoiselles à commenter la situation « discrètement » :

« Regardez Natsuuuu, comme il est chou quand il est sur la Lune ♥️

Le prof, agacé par ces chuchotements, s’attaqua au jeune innocent, sujet de ces bavardages.

« Yumete ! Le cours se passe ici, veuillez avoir l’obligeance de m’accorder votre attention, et d’éviter d’attirer celles des autres ! »

Surpris par cette remarque, d’un sursaut magistral, l’enfant se retrouva au sol, la chaise toujours sous les fesses et la tête encastrée dans le mur derrière lui. Quelle image ridicule : avec son uniforme d’occasion. En effet, le jeunot avait une chemise trop grande surmontée d’une veste au contraire beaucoup trop petite. Et son pantalon ? Disons que ses deux jambes pouvaient être réunies du même côté sans y être à l’étroit. Se retrouvant avec un mal de crâne assez intense, Natsu demanda à aller à l’infirmerie. Mais encore fallait-il la trouver ! Les seules à avoir essayé de lui faire visiter l’établissement finissaient par fangirliser sur lui et arrêtaient inconsciemment la visite, trop préoccupées par son petit minois attentif, suspendu aux paroles de ses guides agitées. Après quelques minutes à lutter contre la douleur et essayer de réfléchir à son chemin, Natsu arriva à l’infirmerie, il toqua à la porte et attendit un quelconque signe de vie, la tête entre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 6 Fév - 16:48

Le ciel était bleu, et les oiseaux chantaient, et on s’en foutait. Shamal se regardait dans le miroir, passant un fil dentaire entre ses canines polis par les baisers passionnés. Ou pas. Bref, après s’être assuré d’avoir un sourire total blancheur pouvant faire jaunir un blanc d’œuf, il se passa une main dans les cheveux et s’appliqua à faire quelques sourires charmeurs à son reflet. Décidément, quel charisme.
Soudain, on toqua. Ha ! Un signe de vie dans son infirmerie ! Appliquant quelques notes de parfum sur son cou halé, il alla ouvrit avec élégance, près à séduire la jeune collégienne qui…
HA ! Ha ? Hum… Shamal examina l’enfant posté à sa porte. Pour vérifier, il porta ses deux grandes paumes sur la poitrine de l’autre gosse. Rien, du plat, presque du creux. Va, je dirais, bonnet -A ! Moche donc, inutile, immonde, un homme, odieuse créature dénuée de charme. Tche.

-"On te l’a déjà dit non ? Je ne soigne pas les hommes."

Oww, il avait les mains sur le crâne. Mal de tête ? Owww… C’EST RIEN CA ! Va chialer dans les jupes de ta mère ! Shamal l’examina des pieds à la tête. Mon dieu, carrément ridicule. C’était quoi cet uniforme totalement merdeux ? Avec un rictus de dédain, le médecin le lorgna, méprisant :

-"C’est quoi cet uniforme ? Tu l’as trouvé dans une poubelle ou quoi ?"

Puis il fit volte face et rentra dans l’infirmerie. Pourquoi les hommes prenaient la peine de venir ? On les avait pas assez renseigné ou quoi ? Vous êtes moches, messieurs, regardez vous et dégagez !


Dernière édition par Docteur Shamal le Jeu 26 Mar - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 6 Fév - 22:00

La porte à peine ouverte, le garçon se retrouva avec deux mains collées sur la poitrine. Quelle drôle de façon d’accueillir les élèves pour un infirmier. Heureusement que ce n’était pas une fille. La surprise ne s’arrêta pas là.

"Je ne soigne pas les hommes."

Comment ça, qu’est ce que cela signifie ? Soit on est infirmier et on soigne tout le monde, soit on ne l’est pas et on ne soigne personne. Il tenta d’éclaircir cette drôle d’idée.

« Euh mais vous êtes infirmier…votre métier c’est de soigner tout le monde sans distinction…»

Cet homme là n’inspirait pas le moins du monde confiance. Comment les garçons faisaient si il leur arrivait quelque chose ? En pleine réflexion, Natsu fut coupé net par la remarque désobligeante de ce personnage suspect, dont le comportement traduisait celui d’un pédophile se faisant passer pour un infirmier dans les écoles pour ainsi mieux accéder à ses proies. Le vil !

« Non je ne l’ai pas trouvé dans une poubelle, je l’ai acheté dans un magasin en liquidation ! Sachez que l’habit ne fait pas le moine…d’ailleurs cette formule marche aussi pour vous »

Natsu immobile devant la porte n’avait pas l’intention de partir sans au moins un petit médicament en poche vu le temps qu’il avait mis pour venir ici, il ne repartirait pas les mains vides.

« Si vous ne voulez pas me soigner libre à vous mais me donner un Doliprane ne détruira pas votre réputation de soigneur exclusif d’êtres féminins ! »


Dernière édition par Natsu Yumete le Sam 7 Fév - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 7 Fév - 5:41

-"Euh mais vous êtes infirmier…votre métier c’est de soigner tout le monde sans distinction…"

Ah, petit, si tu savais mon métier. Déjà, Shamal n’estimait pas qu’il avait un "métier" précis. Et s’il en avait un, c’était de plaire aux femmes. Ensuite, la mafia, la médecine, étaient des passe-temps des plus excitants, des plus encombrants et passionnants. Parfois, le loisir empiète sur le travail, et on le prend avec plus de gravité, plus de sérieux et avec plus d’importance, c’était pareil ici.

-"Non je ne l’ai pas trouvé dans une poubelle, je l’ai acheté dans un magasin en liquidation ! Sachez que l’habit ne fait pas le moine…d’ailleurs cette formule marche aussi pour vous."

… Roh, la honte. Un magasin en liquidation. Oui ben, t’as l’air d’un con, et t’es con, donc ce coup si, l’habit fait le moine. Haha. Et moi j’ai l’air d’un beau gosse, je le suis, CQFD. (Ce qu’il fallait démontrer.)
Et en plus il restait planté le petit niouf. Il comprenait pas le japonais quoi. Je soigne pas les mecs = Degage, ziout, fuis, oust, allé, du vent. Mais non, il se tenait fièrement là, droit comme un piquet, sa petit moue de choupinou kawaiii exposé aux rayons du… de la lampe au-dessus de sa tête.

-"Si vous ne voulez pas me soigner libre à vous mais me donner un Doliprane ne détruira pas votre réputation de soigneur exclusif d’êtres féminins !"

-"Si je te donne un Doliprane, tu seras soigné."

Il s’installa à son bureau et fixa avec intensité le petit môme toujours planté devant la porte. Il était aimé ce petit, apparemment, il était chou, petit, discret, pauvre. Le candidat parfait. Depuis le temps qu’il avait besoin de quelqu’un comme ça. Il avait l’air tout gentil, mais ces répliques n’étaient pas des plus douces. Mesquin ? Peut-être.

-"Dis-moi petit, tu ne manquerais pas d’argent par hasard ?"

Il désigna son uniforme destroy et laid, un sourire légèrement moqueur aux lèvres. Par hasard, hein. Cette rencontre allait peut-être s’avérait intéressante finalement, il avait un deal à proposer. Quelqu’un d’apprécié, qui avait la confiance de beaucoup de gens, pas trop fayot, parfait donc, pour ce qu’il voulait en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 7 Fév - 23:41

Le vieux pervers marqua un point avec sa remarque que Natsu n’avait pas vu venir.
"Si je te donne un Doliprane, tu seras soigné."
Il n’avait pas tout à fait tort, mais le jeunot ne se laissa pas marcher dessus. Il voulait arriver à ses fins. Cela n’allait pas le tuer de lui donner ce foutu Doliprane !

« Certes je serai soigné, mais au moins je partirai et vous laisserai à votre entreprise malhonnête. »

Changeant complètement de sujet, l’"infirmier" se mit à faire une déduction, face à la tête qu’avait son uniforme, assez incommodante.
"Dis-moi petit, tu ne manquerais pas d’argent par hasard ?"
Mais qu’est ce qu’il avait avec son uniforme ? Il lui plaisait bien, à lui. Et puis ce n’était pas ce pseudo-médecin qui le portait, que je sache. D’accord, il faisait un peu bizarre, mais lui, Natsu, ne l’était pas pour autant. Pas comme ce médecin, qui malgré qu’il ait une blouse et un local, n’était en aucun cas quelqu’un de responsable se chargeant de soigner TOUS les élèves de ce collège.

« Ce genre de questions ne se pose pas...mais je vous répondrai bien quand ma tête ira mieux, avec un Doliprane j’en serai plus apte! »

Lui lança-t-il avec le sourire de quelqu’un fier d’avoir pu enfin piéger un sale rat. Les mains de nouveau sur la tête simulant un pic de douleur soudain, le jeune garçon se mit à se plaindre avec force en se dandinant. Natsu profita de cet état à demi-fictif pour rentrer dans l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 14 Fév - 22:02

-"Certes je serai soigné, mais au moins je partirai et vous laisserai à votre entreprise malhonnête."

… mon entreprise malhonnête ? Mon entreprise malhonnête ? Le docteur Shamal avait comme une envie de rire nerveusement. Non mais, il se prenait pour qui ce puceau avec sa pseudo gueule d’ange ? Ce n’était pas malhonnête de ne soigner que les femmes, ça s’appelait être sélectif. Quand tu achètes un melon, tu prends le beau au centre qui trône royalement, et non les pourris et pas mûrs. Et ben là c’était pareil. Et en plus d’être un mec et un môme, il se permettait d’être hautain. Tout ça parce qu’à ton âge, c'était le seul du collège à ne pas avoir d’appareil dentaire ni de boutons ? Tche. Petit con. Laisse-moi donc à mon "entreprise malhonnête" et moi je te laisserai avec ton langage pseudo précieux et ton balai dans le cul. Les d’jeuns maintenant, j’vous jure, tous des cons.

-"Ce genre de questions ne se pose pas...mais je vous répondrai bien quand ma tête ira mieux, avec un Doliprane j’en serai plus apte !"

Ah, il voulait jouer avec ça ? Môsieur à des secrets, môsieur ne peut parler sans être dopé au Doliprane. Comme si ça l’intéressait vraiment de connaître chaque détail de sa vie pourri. Le petit esquissa un sourire victorieux et mima une douleur suraiguë qui lui brulait la tête, comme si son cerveau allait sortir par les oreilles. Il entra dans l’infirmerie, Shamal soupira. Pathétique comme comédie. Ignorant la demande insistante de médicament, le docteur en vint au fait, l’air presque sérieux avec un sourire pervers. Ce qui n’allait pas ensemble, ça va de soi. Les mains reliées sous le menton et les coudes sur son bureau, il esquissa un sourire genre "cause toujours."

-"Non, en fait, je m’en fous. C’est juste que…"

Il retira ses mains de dessous son menton, fouilla dans la poche de son costume pour en retirer un porte monnaie. De là il glissa hors de l’étui de cuir un billet d’une somme assez conséquence. Un beau billet bien gras, de quoi faire quelques folies.

-"J’ai un petit boulot pour toi, j’espère que même sans Doliprane, tu seras apte à l’accepter."


Dernière édition par Docteur Shamal le Dim 8 Mar - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 28 Fév - 11:28

"Non, en fait, je m’en fous. C’est juste que…"

Son petit chantage ne porta pas ses fruits malheureusement. Et puis de toutes façons, il n’avait pour intention que d’embêter cet homme aux idéaux plutôt surprenants, la première fois qu’on les entend. Surpris par la résistance du vicieux qui le cassa net dans sa mascarade, Natsu le regarda, les yeux écarquillés.
Mince, c’est qui ce type ?... D’habitude on ne me résiste pas…mais d’un coté c’est un homme et qui plus est, qui n’aime et ne supporte que les femmes... donc peu de chance d’arriver à ses fins…m’enfin, des fois, ça marche.

"J’ai un petit boulot pour toi, j’espère que même sans Doliprane, tu seras apte à l’accepter."

C’était parti d’un simple Doliprane et voilà où ça en arrivait. Il n’avait pourtant pas l’impression d’avoir été trop loin, juste d’avoir un peu cherché, mais à peine et pas cette réaction là. C’était quoi cette proposition et pourquoi mettre en jeu de l’argent, c’est vil l’argent, cette chose si superflue qui pousse les pauvres gens innocents à accepter n’importe quoi…et puis zut ! Non ! C’est ni superflu, ni futile, ni inutile, l’argent c’est ce qui nourrit, ce qui loge, ce qui fait vivre quoi. C’est déloyal de faire ça. Dans des conditions pareilles, il ne faut surtout pas céder à cette tentation si affriolante.

« Quel genre de boulot enfin je veux dire euh… -remplacant sa géne par une attitude faussement autoritaire- On n’engage pas les jeunes adolescents au noir comme ça, c’est interdit par la loi ! Et puis je venais seulement pour avoir un Doliprane. »

Quelle situation difficile, comme on dit c’est l’âge des choix, mais dans ce contexte-là c’est quelque peu embêtant et différent aussi. Ce n’est pas comme les choix pour l’avenir que les parents ressassent sans cesse, non ! Là, il a un pactole en question. Donc deux choix possibles se présentent : Accepter ce boulot suspect et empocher tout cet argent si séduisant ou Rester dans le « droit » chemin et le travailler au corps pour avoir ce misérable Doliprane qui n’est même plus amusant de réclamer face à cet fortune si proche d’être faite… Réflexion faite, Natsu, tout rouge, s’approcha alors du docteur scolaire, le regard regardant nulle part et partout à la fois pour finir à ses cotés, les yeux dans la direction opposée à l’infirmier pour à tout prix ne pas croiser son regard.

« Ok le travail au noir c’est interdit. Mais après tout si c’est du bon travail à quoi bon signaler cette infraction, c’est un mode de travail comme un autre…n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Dim 8 Mar - 15:31

-"Quel genre de boulot enfin je veux dire euh… On n’engage pas les jeunes adolescents au noir comme ça, c’est interdit par la loi ! Et puis je venais seulement pour avoir un Doliprane."

Ouh mais c’était quoi cette fausse autorité en carton pâte ? Si seulement il savait qui il avait en face… ha, il y avait de quoi sourire. Un beau sourire narquois. La loi, la loi… voilà donc un rare petit adolescent qui ne brandissait pas un panneau "Fuck" en parlant de loi. Sage, on dirait ? Ou peureux. Ou avec une morale à deux balles. Mais non, tu n’iras pas en prison. Et ce n’était pas un boulot a proprement parlé, juste un petit deal, pas de quoi parler d’ "engagement au noir" en tout cas. On pouvait parler de pari, d’échange loyal de biens, d’aide… toutes ces jolies petites expressions faites pour atténuer le service, qui n’était, de toute façon, pas bien gros. Ce n’était pas la peine d’en faire une montagne donc.
Tu venais pour avoir un Doliprane, te voilà parti pour ne plus jamais manquer de rien, si c’est pas formidable ça, hein ? De toute façon, Shamal n’aurait pas à insister bien longtemps. Il allait accepter, il l’avait su dès qu’il l’avait vu. Une gueule d’ange dans le besoin, ça ne refuse pas le besoin. L’adolescent s’avançait vers lui, c’était gagné… pas très dur en même temps. Mais bon, le docteur n’aimait pas insister ou s’épuiser à faire comprendre quelque chose à une tête de mule qui ne faisait pas d’effort. Même s’il aurait pu le faire rien que pour l’emmerder « Tiens, tu peux même pas te payer la cantine ? Haha, tu sais, mon deal tient toujours. » et c’était là qu’il s’en allait, cigarette aux lèvres, mains dans les poches : nonchalant jamais insistant. Il n’y avait qu’avec les femmes que la complexité était nécessaire, c’était ce qui les rendait si affriolantes. Ainsi, il était satisfait quand Natsu se tenait à ses côtés, sans jamais le regarder.

-"Ok le travail au noir c’est interdit. Mais après tout si c’est du bon travail à quoi bon signaler cette infraction, c’est un mode de travail comme un autre…n’est-ce pas ?"

Héhé. Bingo. C’est qu’il comprenait vite, le petit. Tant mieux, tant mieux. Le docteur hocha la tête et s’amusait à faire passer le billet d’un doigt à l’autre, le glissant entre l’index et la majeure, le passant du majeur à l’auriculaire… quand je vous disais qu’il était habile de ses dix doigts, c’était pas du pipeau hein.

-"Exactement, alors voilà ce que j’attends de toi, petit. Tu aimes photographier ?"

Il sortit d’un tiroir du bureau un magnifique appareil numérique et le posa sur la table, puis, sans même attendre la réponse à sa question, s’exclama :

-"Tant mieux ! Je te donnerai environ… 620 yens (= 5 euros) par photo. Et le sujet principal de ces photos sera…"

Le docteur fouilla quelque peu dans un tiroir, saisit quelque chose et se leva pour contourner le bureau. De là, il saisit brusquement l’épaule de Natsu, comme s’il s’agissait d’un vieux pote qu’il n’avait pas vu depuis 30 ans. Le sourire aux lèvres, il se mit sur la position de la confidence et jeta des regards au alentour pour vérifier qu’ils n’étaient pas observés. C’est là qu’il brandit une magnifique petite culotte blanche imprimée cerise devant les yeux de Natsu. Il retira le bout de tissu comme pour dire "Tss, pas touche, à moi !" alors que le petit collégien n’avait même pas eu le temps de vouloir toucher.

-"Evidement, sur modèle humain, et de beaux modèles, je paie pas pour des fesses flasques hein !"

Une lueur perverse éclairé la prunelle de ses yeux dont ou pouvez y lire plein de petits cœurs qui flottaient. Il reposa ses yeux sur la petite culotte et fit une bouche en cul de poule, totalement extasié, les yeux conquis, l’air aux anges.

Image hébergée par servimg.com

Puis il rangea la culotte dans sa poche, desserra son bras autour de son épaule et afficha un sourire vicieux.

-"C’est d’accord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 13 Mar - 22:20

Son changement d’opinion n’avait pas eu l’air d’étonner l’infirmier. C’était si prévisible que ça ? Il aurait du, peut-être, attendre un peu avant de céder. Il allait passer pour quelqu’un qui se laisse facilement influencer….bon ok c’était peut-être un peu vrai, mais seulement quand l’argent est en jeu, non pas qu’il soit pingre ou quoi que ce soit d’autre, disons plutôt qu’il était opportuniste ou, tout simplement, dans le besoin. De toute façon c’était dit, il avait quasiment accepté.

-"Exactement, alors voilà ce que j’attends de toi, petit. Tu aimes photographier ?"

Sans lui laisser le temps de répondre, qu’en effet il appréciait la photographie, le docteur enchaîna aussitôt sur le prix qu’il avait convenu. Ce prix en question qui rendait subitement et ce boulot très, très intéressant

-"Tant mieux ! Je te donnerai environ… 620 yens (= 5 euros) par photo. Et le sujet principal de ces photos sera…"

A ce stade là peu importe ce que serait le sujet des photographies…mais il se détacha, malgré tout, de ses songes remplis d’argent, pour quand même entendre ce qui lui rapporterait tant d’argent. Suspendu à tous les actes et tous les mots du docteur Shamal, Natsu fut surpris lorsque celui-ci posa sa main sur son épaule, quel contact inattendu , le jeunot se raidit de stupeur. Soudain sorti de nulle part, une petite culotte surgit devant son nez pour s’écarter aussi rapidement que son intrusion.

-"Evidement, sur modèle humain, et de beaux modèles, je paie pas pour des fesses flasques hein !"

Choqué, étonné, surpris, abasourdi et encore tant d’autres adjectifs appartenant au même champs lexical, pouvait décrire le sentiment de Natsu. Ce sentiment qui se dissipa assez vite pour laisser la place à un fou rire, comme ceux des enfants qui ne peuvent plus s’arrêter tellement cela leur vient du cœur, fit se plier Natsu sous l’effet des spasmes violents que ce rire entraînait.

« C’est une blague ? Je me doutais que vous étiez pervers avec votre accueil très…tactile mais alors là ! -parvint-il à aligner, les larmes aux yeux- Vous êtes un pervers et en plus un pervers gamin…c’est énorme. »

Toussant un grand coup, il se frappa le poitrail avec le poing, pour essayer de reprendre son sérieux, le temps de parvenir à confirmer son accord et d’éclaircir certain point.

« Ça marche. Mais je n’ai pas d’appareil photos… et je prends que des filles du lycée je suppose. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 14 Mar - 23:33

Son sourire hésitait entre s’élargir ou s’évanouir devant la crise de fou rire de Natsu. Qu’est ce qu’il y avait de drôle dans la situation ? C’était tout à fait sérieux, c’était un deal tout ce qu’il y avait de plus sérieux, mais il était satisfais de décoincer ce petit malotru par le rire. Il avait déjà l’air plus cool et sympathique, bien que totalement inutile et crétin. Pour l’instant, Shamal se contenta de hausser un sourcil, un fin sourire sur le visage. Le môme se plia comme un roseau atteint comme jamais d’un rire apparemment coriace. Il se convulsait, les larmes aux yeux, essayant de s’arrêtait comme il pouvait. Eh eh, meurs pas petit con, j’ai besoin de toi là, si t’avais pas remarqué hein. Enfin, les remplaçants ça existe, il suffisait d’appeler Hibari pour se débarrasser du cadavre après tout. Ha, il se relève, il va parler, l’exploit, vas y, tu vas le faire, j’ai foi.

-C’est une blague ? Je me doutais que vous étiez pervers avec votre accueil très…tactile mais alors là ! Vous êtes un pervers et en plus un pervers gamin…c’est énorme.

Pour toute réponse, Shamal il donna une grande tape dans le dos… pour faire genre qu’il s’étouffe pas, pour camoufler le motif réel. Un pervers gamin, on aura tout vu tiens. Est-ce comme ça qu’on qualifie les honnêtes gens qui voient les vraies vertus de la femme et les flattent comme elles le méritent ? Il regardait ailleurs tout en donnant les coups, indifférence total.
Natsu, qui semblait adorer les coups, se martela lui-même le torse comme un King Kong bourré d’hormones et tacha de reprendre son sérieux ennuyant et pompeux.

-Ça marche. Mais je n’ai pas d’appareil photos… et je prends que des filles du lycée je suppose.

Un sourire étrange sur le visage, comme satisfait, presque compatissant mais extrêmement cynique, il fourra les mains au fond de ses poches.

-Lycée, collège, profs, de 13 à 29 ans. Après, à toi de juger, on peut avoir les fesses ridées à 19 ans de nos jours.

Sourire complice et clin d’œil discret, hey, finalement ce petit n’était pas si naze que ça. Il n’avait pas l’air d’être un de ses mômes têtus qui n’écoutaient jamais un mot de ce qu’on leur disait, juste parce que ça sortait de la bouche des adultes. Quoi que, il ne le connaissait que depuis quelques minutes à peine et si la première impression n’était pas excellente, il était prêt à rectifier son tir. Shamal retourna à son bureau, s’assit et sortit une feuille toute faite qu’il avait rédigé préalablement, attendant la bonne situation pour la sortir de son tiroir, un jour ou l’autre. Il posa un stylo dessus et la tourna vers Natsu.

Je, soussigné ______, m’engage en tant que photographe au service du Docteur Julio Shamal.
Il est dans mon devoir de prendre en photo ce qu’il désire, en toute discrétion. Si un jour je venais à me faire prendre, je ne parlerais nullement de ce contrat et je m’engage à ne divulguer aucune information sur le Docteur Shamal.
En échange de ce service des plus loyaux, je toucherai une somme de 620 yens pour chaque photographie qui satisfera le Docteur. Je ne vendrai ces photos à personne d’autre, ne les divulguant ni sur internet, ni autre pas ailleurs. Seul le Docteur et moi-même sommes au courant de ce projet à but uniquement artistique.
Lu et approuvé :


Il posa le billet sur l’appareil numérique et tapota dessus avec ses doigts.

-Tu signes et c’est à toi. L’appareil compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Dim 22 Mar - 22:41

-"Lycée, collège, prof, de 13 à 29 ans. Après, à toi de juger, on peut avoir les fesses ridées à 19ans de nos jours."

Ola, les profs ça allait être un tout petit peu plus compliqué mais en ce qui concerne les petites minettes, no problem. Il avait un éventail de donzelle à ses pieds prêtent à se donner corps et âmes pour avoir ne serait ce qu’un regard et un sourire.
Il rejoignit le doc qui s’était installé à son bureau, s’affairant à chercher quelque chose… une feuille ? Natsu s’approcha, curieux, et lu le papier que Shamal incitait à lire en tapotant dessus. Il prit la feuille et le stylo qui lui étaient présentés et constata que ce n’était pas un vulgaire bout de papier mais un contrat. Tant de convention inutile pour un but si peu sérieux à ses yeux. Il le lu malgré tout avec attention, prenant en considération la cagnotte qui l’attendait au tournant.

« C’est évident que je vais pas les divulguer. Au pire, je perdrais ma réputation et passerais pour un pervers à souhait mais dans le pire des cas, je partirais en maison de correction… aucun intérêt donc de rendre international ce deal. »

Perdre sa réputation… ca craint ca…depuis le temps qu’il se travaille cette image de choupi, se serait du gâchis de tout détruire pour une histoire d’argent. Il chevaucha le style de ses doigts fins, plaqua la feuille sur la table en appuie sur sa main gauche (parce qu’il est droitier le petit) laissant son bras droit libre de tout mouvement, l’épaule tombante. « Je, soussigné Yumete Natsu » Il tendit le contrat à l’infirmier de ses deux mains, comme une fillette effarouchée avec un sourire niais. L’air impatient, il se mit devant l’appareil photo et regarda fixement son acolyte, l’aire de dire « C’est bon ? Je peux le prendre maintenant ? »
Certain détails n’étaient pourtant pas clairs.

« Je commence quand ? J’ai des délais pour chaque photo ? Un nombre à ramener par semaine ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Mer 25 Mar - 18:43

-C’est évident que je vais pas les divulguer. Au pire, je perdrais ma réputation et passerais pour un pervers à souhait mais dans le pire des cas, je partirais en maison de correction… aucun intérêt donc de rendre international ce deal.

Certes, certes, c’est pas la peine de nous faire un exposé détaillé de toutes tes pensées tordues. Mais bon, parait-il qu’il faut connaître un minimum ses employés, que c’était mieux pour la relation patron/salarié et donc le bon fonctionnement de l’entreprise. Il connaissait son nom et son prénom, ça suffira pour aujourd’hui niveau connaissance de l’autre. Quand même, qu’est ce qu’il était moche sa signature… Shamal prit le papier que Natsu lui tendait comme une boite de chocolat de la St Valentin avec un grand sourire satisfait. Il l’avait trouvé, son photographe passe partout. Parfait. Après avoir bien rangé le papier dans un calepin dans son bureau, il revint au mioche qui fut soudain prit d’un intérêt grandissant pour l’appareil photo. Vous voyez ces enfants qui ont la tronche aplati, collé à un aquarium dans le seul but de mieux voir les espèces de moches poissons qui ne font rien d’autre que de tourner en rond ? C’était pareil là. On pouvait presque voir les poissons se refléter dans ses yeux. Ca avait l’air de la fasciner en plus. Eh non mon coco, c’est juste un appareil photo, ça ne danse pas la macarena quand tu le regarde plus de deux minutes sans ciller.

-Je commence quand ? J’ai des délais pour chaque photo ? Un nombre à ramener par semaine ?

Oho, un petit pressé. Parfait, parfait, si on plus il y mettait du cœur, il avait vraiment fait le bon choix. Aspect innocent se laissant facilement approché par les femmes, à l’air assez habile, franc avec lui-même, des principes mais pas trop… voilà qui était parfait. Ah, décidément, ses poils de barbes en frétillaient d’avance !

-Dès maintenant, tu sors, une donzelle, flash. Faut que ce soit un reflexe – il essuya un fin filet de bave qui avait coulé des commissures de sa bouche – Et je te rappelle que tu seras payer par photo, plus t’en fait, plus t’en aura dans les poches.

Il désigna l’appareil et le billet du menton.

-C’est à toi. J’exige minimum quatre photos par semaine, pas flou, bien cadré, sujet bien ciblé. Si j’ai des cibles en particulier, je t’en fais part. Tu sais t’en servir au moins, de ce truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 28 Mar - 21:31

-"C’est à toi. J’exige minimum quatre photos par semaine, pas flou, bien cadré, sujet bien ciblé. Si j’ai des cibles en particulier, je t’en fais part. Tu sais t’en servir au moins, de ce truc ?"

Natsu prit l’appareil photo, passant sa tête dans la dragonnière de sécurité, au cas où (ça doit couter cher ces trucs là…inutile de lui devoir de l’argent). Il le regarda fixement, le tournant dans tous les sens pour analyser le matos sous tous ses angles, essayant de ne laisser passer aucun détail. En effet poser cette question n’était pas inutile quand on y réfléchit. La technologie ne parle pas forcement à tout le monde et surtout pas à ceux qui viennent tout droit de la province. Il leva l’appareil à son visage, fermant un œil pour regarder dans le viseur, affichant cette bonne vieille tronche déformé par cette position difficile à garder, que l’on avait avant que l’appareil numérique n’apparaisse avec son écran affichant directement l’image. Il regarda toute la pièce à travers l’objectif, regardant dans tous les sens, dans tous les recoins, aussi bien en l’air qu’au sol. Finalement, il s’arrêta sur Shamal, levant la tête pour trouver le bouton et enclenchant l’engin. Un jet lumineux fut projeté en pleine face du docteur. Il sortit de derrière l’appareil et le regarda. ^^’

« Euh…il me faut un temps d’apprentissage…sinon la première semaine vous aurez justement que des flous, des mal cadrés des mégas zoom sur mes doigts. Faut que je m’entraine à cibler, à centrer, à m’adapter à l’éclairage ambiant, tout ça…vous voyez ce que je veux dire ? »

Natsu regarda sa montre. C’était bientôt l’heure de la fin des cours, il ne leur restait plus beaucoup de temps pour débattre sur le contrat. Il réfléchit un instant. Pas encore habitué, il se souvint qu’il était interne. Tout en s’asseyant sur le lit médical -qui avait du en voir des choses pas propre, là n’était pas la question- demanda à l’infirmier :

« Vous rentrez chez vous en même temps que les élèves ou vous restez un peu plus tard pour être la pour les internes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Lun 6 Avr - 21:21

Il suivit Natsu du regard alors que celui-ci semblait s’éclater comme un môme. Sérieusement, on dirait que c’était la première fois qu’il touchait à un appareil photo. Ohwi, c’est tellement drôle de voir le monde à travers le viseur, ça change tout… alors scotche toi l’appareil sur le visage et balade toi avec, tu verras, c’est super. Un sourcil haussé et un rictus sur la tronche, il le fixait, du genre « Le pauvre, il a pas pris ses pilules le matin. » Et alors qu’il s’imaginait toutes les photos fort sexy qui allait avoir, voilà qu’un flash l’aveugla brusquement. Merde, il avait oublié de taper la pose. Une fois Natsu visible de l’autre coté de son appareil, il le fusilla du genre « Je t’ai demandé la permission peut-être ? Tu l’as met sur facebook, je te tue » mais aussitôt, il adopta son air photogénique, la main dans les cheveux, regard séducteur.

-Euh…il me faut un temps d’apprentissage…sinon la première semaine vous aurez justement que des flous, des mal-cadrés, des mégas zoom sur mes doigts. Faut que je m’entraine à cibler, à centrer, à m’adapter à l’éclairage ambiant, tout ça…vous voyez ce que je veux dire ?

Ah, merde, il voulait plus le prendre en photo. Shamal abandonna sa pose pourtant extrêmement érotique, du genre à faire bander un eunuque, et se balança sur sa chaise, coinçant l’arrière du dossier sur le mur derrière lui. Bon, bref, oui, il voyait ce que Natsu voulait dire. Il voyait surtout qu’il n’avait jamais touché à un appareil photo. Bordel, ça existait ça ? Le campagnard… mais au moins, il était motivé.

-Ouais, t’es nul en gros. Mais bon, t’as le droit à un délai. Je te donne deux semaines, prends autant de photos que tu veux, on s’en fout, c’est numérique.

Shamal jouait avec un stylo pic, le faisant passer entre ses doigts et hop que je te fais des saltos dans les airs, et hop que je te le rattrape. Et hop que j’ai la classe.

-Vous rentrez chez vous en même temps que les élèves ou vous restez un peu plus tard pour être là pour les internes ?

-Je rentre chez moi quand je veux Cool

Il s’était levé alors que Natsu s’était assis et se planta devant lui, les bras croisés. Un sourire narquois, le genre qu’il a quand il trouve quelqu’un de pas mal amusant.

-Pourquoi ? Crois pas qu’on soit devenu pote, j’ai rien à voir avec des gamins comme toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Dim 19 Avr - 20:43

Natsu sourit face au comportement cocasse de l’infirmier, le voyant prendre la pose en vain et aussitôt se prendre un vent impromptu de la part du jeune homme qui ne le remarqua qu’après coup. Ce genre de situation était comique et agréable. L’homme en blanc enchaina.

-Ouais, t’es nul en gros. Mais bon, t’as le droit à un délai. Je te donne deux semaines, prends autant de photos que tu veux, on s’en fout, c’est numérique.

Et BAM ça fait mal. Tsss, il n’était pas nul, il était inexpérimenté, c’était différent. Il n’eut pas le temps de faire une moue vexé que Dr Shamal lui accorda un délai plutôt conséquent. Deux semaines, c’est bon ça.
Nume hérique ? Ça devait être un type d’appareil à grande capacité…ou pas. De toute façon s’il demandait, il se ferait assurément lyncher avec force. Donc au cas où, pour ne pas s’en prendre plein la gueule, il opta pour ne rien dire.

-Je rentre chez moi quand je veux

Se sentait agressé sauvagement par la réponse du docteur, paniqua quelque peu, mais peut-être se faisait-il une idée. Pas besoin de répondre comme ça. C’était une question comme une autre, tout ce qu’il a de plus anodin.

« Ah….euh….d’accord… »

Installé confortablement sur le lit à observer l’appareil encore et encore. Cet objet valait de l’or, il allait changer sa vie c’était certain. Le soignant exclusif de vagin sur patte se pointa face à lui, bras croisés, tel un videur de boîte de nuit -sans les biceps de 15 cm de diamètre et la peau noir évidement-.
Natsu surprit par cette arrivée soudaine, ne put contenir une légère gêne et un voile rosâtre vint couvrir ses pommettes. Surement dû à la stupeur…what’s else ?
Il était drôlement proche le bougre. C’était vil pour un si petit cœur fragile, de jeune garçon...

-Pourquoi ? Crois pas qu’on soit devenu pote, j’ai rien à voir avec des gamins comme toi...

« …oui, oui, bien sur…c’est…c’est pas ce que je voulais dire…*une bouffée d’air pour se remettre et on repart* Si, vous avez à voir avec moi, on est collaborateurs maintenant…j’ai signé un contrat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 24 Avr - 23:00

-Ah….euh….d’accord…

Bah oui d’accord. Comme s’il le demandait, ton accord. Cette remarque intérieure allongea le sourire de Shamal. Il s’acharnait mentalement sur le petit marmot alors qu’il l’aimait bien, finalement. Enfin, c’était un bien grand mot, disons qu’il le supportait. C’était déjà énorme ça, que le Docteur supporte un mâle. Bon, après, pas dit qu’il le respecte. Pour l’instant, il était satisfait et s’amusait bien, ce qui était bien rare en compagnie de la gente masculine. Fouillant dans les poches de sa blouse blanche, il y tira un paquet de cigarettes, en fit dépasser une de la boite en carton et vint la cueillir de ses lèvres. Ca rajoutait de l’étoffe à son effet de domination. Natsu, assis, petit, merdeux, caca, rien. Shamal, debout, grand, puissant, fort, tout. Ah bah oui, on ne se refait pas. Tout en cherchant son briquet dans les poches de son pantalon, il remarqua une teinte légèrement coloré sur les petites joues du môme. Tiens, il se sentait si honteux que ça ? Ou embarrassé par sa supériorité écrasante ?
Si c’était une femme, le Docteur n’aurait pas hésité une seconde sur le fait que cette rougeur était dû à son sex-appeal surdimensionné, à l’odeur de testostérones qui s’échappait de ses muscles et de son charisme exceptionnel.

-…Oui, oui, bien sur…c’est…c’est pas ce que je voulais dire…

Un temps. Shamal alluma sa clope et s’assit à côté de lui, sur le lit. Allez allez, qu’est ce qu’il allait encore dire, celui-là.

-Si, vous avez à voir avec moi, on est collaborateurs maintenant…j’ai signé un contrat.

Le Docteur le considéra une seconde. Il avait vraiment envie de rire. Collaborateurs ? … Ahem. Il voulait qu’il le traite en égaux en plus ? Il n’avait pas compris que Shamal était le chef et lui, le larbin ? Ahwai. Franchement naïf le môme. Un rire nerveux, moins bruyant que celui qui lui lacerait la gorge, sortit de ses lèvres étirées.

-Collaborateurs, hein ?

Pour bien lui faire comprendre sa position, le Docteur colla ses lèvres à sa clope, aspira une grande bouffée avec une classe nonchalante et lui expédia de grandes volutes de fumée dans la gueule.

-Reviens à ta place, gamin. Tu m’es utile, c’est tout.

Il ne se voyait vraiment pas arriver comme une fleure « Salut collègue ! » en parlant à un collégien. Woh woh, il avait sa réputation. Bon, c’était vrai que c’était toujours agréable de ne pas être seul, tout l’après-midi, dans cette saleté d’infirmerie. Une fille aurait été mieux, mais bon. Et puis ce Natsu était bien plus obéissant que ce crétin de Gokudera, même s’il éprouvait pour ce dernier une espèce de… truc paternel. Il l’a déjà sous son aile, et c’était chiant. Il n’y avait pas de place, sous les ailes de Shamal, pour deux gamins. Fumant avec classe, les yeux dans le vide, il marmonna :

-T’es vraiment un drôle d’oiseau toi. Pourquoi tu restes là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Mer 24 Juin - 20:21

-Collaborateurs, hein ?

Il n’aurait peut-être pas dù dire ça…il allait en prendre pour son grade, vu le rire assez inquiétant que le docteur laissa entendre.

-Reviens à ta place, gamin. Tu m’es utile, c’est tout.

En effet….il se fit remballer aussitôt par l’infirmier qui le ramena à la réalité, si on peut dire…sa réalité à lui plutôt. En même temps il n’avait pas tort ce n’était qu’un petit collégien, puis ce vieux pervers n’avait rien pour que l’on veuille sympathiser avec lui ou avoir quoi que ce soit comme lien, surtout pour ceux qui avaient le même appareillage dans le caleçon.

« Certes, mais vous m’êtes utile aussi... Associés ça va pas non plus ? »

Quelle question ! Il se doutait bien que rien n’irait de toute façon, avec ce type, mais tant qu’il gagnait de l’argent, tout allait pour le mieux dans le meilleur des monde (possible). Il détourna la tête de ce saligaud qui le faisait partager la magnifique et délectable odeur de sa cigarette dont il se serait fort bien passé, on ne pouvait pas lui en vouloir, ça devait le rendre content, l’apaiser, qui sait, de jouer au fort martyriseur. Il faudrait tout de même qu’un jour quelqu’un vienne lui rabaisser son caquet, à force il risquerait de sérieusement s’y croire.

-T’es vraiment un drôle d’oiseau toi. Pourquoi tu restes là ?

C’est lui qui dit ça ? C’est lui le drôle d’oiseau, oui, avec son truc de ne soigner que les femmes. Il lui fit remarquer que ça faisait un moment qu’il était là…il en avait même oublié son mal de crâne dites donc. Il avait plus de raison de rester, le deal étant réglé. Il se leva en faisant bien attention de ne pas frôler d’un poil le "médecin", rappelons qu’il ne supporte pas les mâles, bien que au collège son taux d’hormone naissant et frais, pourrait le gêner. Et s’arrêta devant la porte, pour quand même saluer le grand "manitou".

« C’est vrai. Bin sur ce, je vous laisse à vos occupations. Des petites culottes m’attendent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Jeu 25 Juin - 19:00

-Certes, mais vous m’êtes utile aussi... Associés ça va pas non plus ?

Il lui était utile. Bah, qu’il dise qu’il était son larbin surtout, ça serait parfaitement crédible, surtout avec la vingtaine d’années qui les séparaient. Bien sur. Surtout que, ça se voyait, le Docteur Shamal mourrait d’envie d’être le larbin d’un collégien microscopique qui n’avait même pas commencé sa puberté. Associées, hein. Encore cette envie mordante d’égalité.
Et de lien. Pourquoi le môme tenait tant à avoir un lien avec lui ? … Nooon, il est gay ? Ah ! Bah !
Ou alors il était orphelin de père et cherchait désespérément un support paternel pour l’aider à parcourir les dures étapes de la vie, pour lui donner l’amour protecteur qui lui manquait. Quelqu’un pour l’encourager dès qu’il participera à la plus minable des compétitions, quelqu’un pour lui dire "Tu es homme, tu es fort, je suis fier de toi. Uwah –cri viril-", quelqu’un pour lui donner des conseils sur les filles "Tu vois ça, c’est un vagin. C’est fragile, il faut être gentil avec."
Ou alors… ou alors bah, il avait pas d’ami. Bon, quelle option prendre ?

-Non plus.

Bon, au moins, c’était clair. Aucune option ne lui convenait, au moins c’était simple, net, clair et précis comme le nouveau rasoir trois lames de Wilkinson. Et une nouvelle volute de fumée s’en alla de ses lèvres pour venir, avec beaucoup de sensualité, faire chier le visage juvénile du môme. Ce dernier détourna le visage, cherchant a garder ses poumons purs. Et pendant ce temps, le medecin réfléchissait à un lien possible avec le gamin, puisqu’il semblait tellement y tenir. Qui sait, peut-être bien qu’il se suiciderait si Shamal ne lui avait pas donné la promesse de sa présence contractuelle à ses côtés. C’était fréquent, ces cas là. Un poids sur le lit s’évapora, un poids léger cependant. Oh, il allait parti. Déjà ?

-C’est vrai. Bin sur ce, je vous laisse à vos occupations. Des petites culottes m’attendent.

-Employé, employeur, ça te va ?

Et il lui balance un paquet de cloque à la gueule. Paquet vide. Namého.
Mais avec un Doliprane au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Jeu 25 Juin - 22:28

-Non plus.

Tiens, qu’est-ce qu’il disait. Bien sur que ce serait non. Il avait bien compris qu’il ne voulait que de la supériorité sur ce petit collégien chétif. Soit, alors si c’est ce qu’il souhaitait, ce n’était pas le plus important finalement. Le principal était l’argent. Mais n’empêche, ce mépris envers la gente masculine le titillait, il ne comprenait pas comment cela pouvait être si développé. Il y avait dû lui arriver un truc quand il était petit…si ça se trouve son père l’a violé et il s’est donc mis à haïr les hommes en général…ola, ola où est-ce qu’on allait là, doucement XD, cette jeunesse alors, une imagination folle et débordante.

-Employé, employeur, ça te va ?

Alors qu’il ne s’attendait même pas à un au revoir ou un signe de salutation quelconque, les paroles de Shamal vinrent se heurter aux tympans de Natsu. Il se figea quelques secondes, ou quelques minutes, il ne savait plus. Il avait bien entendu ? Bon d’accord il y avait toujours un rapport de supériorité, mais il n’était plus un simple môme dont il se servait, puisqu’il était son employé, c’était plus classe…et puis surtout parfaitement bien adapté à la situation étant donné que le médecin le payer pour faire son travail. C’était surprenant, l’étudiant était heureux, et oui pour si peu. Il s’apprêtait à extérioriser un enthousiasme croissant dangereusement, quand i les reprit, il ne fallait pas que son interlocuteur change d’avis.

« Oui, c’est parfait, merci monsieur. »

Il avait pété un peu trop haut au dessus de son cul le petit niais. Collaborateur… maintenant qu’il y repensait, c’est vrai que c’était peut-être un peu trop prétentieux de sa part mais bon les adolescents, ça se prend vite au sérieux. Il suffit d’une étincelle et celui s’enflamme au quart de tour, une petite proposition de job et une collaboration entre un adulte et un collégien, je vous jure. Le jeunot se retournant vers la porte, qu’il s’apprêtait à ouvrir avant l’interpellation soudaine de l’infirmier, sentit un petit choque derrière sa tête et vit le paquet de cigarette à ses pieds. Il releva les yeux vers le vieux, quelque interrogateur.

« Mais euh…je fu… »

Tout en ramassant l’emballage, il l’ouvrit et découvrit que celui-ci ne contenait pas de cigarettes, mais à son grand étonnement -comme il allait lui offrir des cigarettes en plus de tout ce qu’il lui avait donné aujourd’hui, youhou le père noël n’existe paaaas- un Doliprane. Tout gêné, il balbutia un merci, les yeux écarquillés à les faire sortir de leur orbite. Ce n’était peut-être pas un si mauvais bonhomme au fond, heureusement qu’il n’était pas parti au premier mur croisé, il l’avait finalement eu son Doliprane. Un sourire renversant prit possession de son visage, un beau sourire digne d’un petit gosse tout mignon, tout simplet mais qui en disait long sur son humeur de l’instant, un sourire immaculé que les publicitaires se seraient arraché pour leur pub de dentifrice ou de chewing-gum « extra white », mais là n’était pas la question. C’était peut-être exagéré, après tout ce n’était qu’un médicament contre les douleurs en tout genre, mais c’était le fait que ce chipoteur lui avait finalement donné ce Doliprane, en d’autre mot il avait "gagné" ^^ .

« Je vous serrerais bien dans mes bras… Mais ce ne serait pas très courtois puis vous ne supporter pas les garçon et vous êtes mon employeur donc je me contenterais de le penser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 26 Juin - 16:01

Il était resté immobile, frappé par la dernière réplique de Shamal. Eh beh ? Il avait comme un bug, le gamin, soudain. Il avait dit un truc de mal ? Seulement la vérité pourtant, ni positif, ni négatif. Il le payait, Natsu exécutait. C’était juste comme ça, c’était juste aussi simple que ça. Alors pourquoi le môme semblait si abasourdi par cette proposition ? Enfin, il avait surtout l’air incroyablement con comme ça, sur le pas de la porte, en imitant un zoom ralenti des films d’amour du genre "Oh, il m’aime, ciel, ça me surprend tellement que je ne peux dire mot, et comme je suis une actrice greluche qui joue dans un film greluche, je fais une mine abasourdi pendant trente minutes et les spectateurs doivent trouver ça sexy."
Ah bah non, t’as juste l’air conne. Sauf que, contrairement à Jenny, actrice de série à l’eau de rose, Natsu lui, avait réellement cet éclat de bonheur soudain et éblouissant qui venait éclairer son visage. Ah oui, parce que pour Jenny, on utilisait Photoshop.

-Oui, c’est parfait, merci monsieur.

Woah. Ah ouais quand même. Ca l’avait secoué tant que ça, sa réplique ? Monsieur. Ce que ça sonnait bien. Ca sonnait respectueux, ça sonnait classe, ça sonnait sexy. Et c’était ce gamin qui le lui disait. Putin. Ca lui faisait si plaisir que ça, d’avoir un lien avec lui ? On ne cherche pourtant pas à se lier avec des personnes que l’on juge méprisable, inutile et détestable. C’est qu’il devait vraiment le kiffait, le môme. Ca faisait peur. Mais c’était drôle aussi. Et ça faisait un peu plaisir, mine de rien, qu’un môme comme lui veuille faire ami-ami avec ce que les d’jeuns appelaient généralement "un vieux schnok".

-Mais euh…je fu…

Ouais, tu fumes pas. Eh beh, continue comme ça. Brave petit. Parce que c’est en suivant toutes les saloperies que font les adultes qu’on devient con. Toi, t’as pas l’air encore trop con. Toi, tu pourras devenir quelqu’un de bien. Un peu trop d’ailleurs… faudra penser à te décoincer du cul. Bouh, ça y est, il se sentait comme un vieux papy devant son p’tit fils. Ca craint ca craint.
Ah, voilà, merde, il avait découvert le Doliprane. S’il était parti avec le paquet en découvrant le medic avant, ça lui aurait épargné des scènes romantico dramatiques. Et le voilà qui faisait les grands yeux devant le petit comprimé, tout surpris. Un merci, un peu incertain, un peu gêné. Shamal lui, faisait genre que c’était pas lui. Qu’il voyait pas du tout de quoi il parlait. C’était gênant pour lui aussi, cette merde. Alors il finissait sa clope en regardant la fenêtre, toujours assis sur l’un des lits de la pièce. Ca ne l’empêchait pas de jeter des coups d’œil furtifs au môme qui souriait de toutes ses dents. C’était trop rare, ce genre de sourire, chez les gamins de cette génération. Et pourtant, ce crétin souriait pour un médicament des plus banals. Un sourire candide et ingénu sur sa tronche de bout de chou à croquer. Et là, y aurait plein de minettes, ça hurlerait « Kyaaaaaa » dans les chaumières. Mais il n’y avait que Shamal. Et avec Shamal ça… ça fumait « Pffff » dans l’infirmerie. Même si c’était cool, qu’il était content. C’était pas un sourire genre « Haha, vieux blaireau, comment t’as cédé, comment jt’ai battu ! » non, c’était juste… un sourire d’un môme qui, en réalité, en avait plus rien à foutre du médoc, mais qui savait à quel point l’infirmier était chiant, et qui content qu’il ait dépassé sa chiantisse pour lui faire ce p’tit cadeau. Mais bon, aussi, s’il pouvait arrêter de sourire comme un crétin niais, ça l’arrangerait.

-Je vous serrerais bien dans mes bras… Mais ce ne serait pas très courtois puis vous ne supporter pas les garçons et vous êtes mon employeur donc je me contenterais de le penser.

Oh mon dieu, ouais non mais y a des limites. T’as ton médoc, t’es content, tu l’as montré, hipipip hourra tralala, va pas chercher trop loin. Quoiqu’il l’avait déjà compris, apparemment. Puisqu’il se contentait de le penser. Mais rien que le penser… Shamal se mettait à l’imaginer aussi. Il aurait pas pu se la fermer, non ? Maintenant il avait des images qui lui traumatisaient la tête. Et il regardait toujours la fenêtre. Sa clope était éteinte. C’était plus crédible là, d’un coup. Alala, il pouvait pas avoir des seins et un vagin, comme tout le monde, ce gamin ?

-N’y pense même pas.

Un temps, un silence. Il se tourna finalement vers Natsu, abandonnant sa fenêtre avec qui il avait l’air tellement pensif, poète et adulte.

-Mais tu peux toujours me serrer la main.

Il était généreux, il ne demandait pas à ce qu’il lui baise les pieds. Pourtant, ça lui brulait la langue. Oui, vraiment, Shamal ne serrait pas la main à n’importe qui. Il en faisait un peu trop, avec ce môme, fallait qu’il arrête là. On aurait pu penser que suite à cette remarque, il aurait prit la peine de se lever et de tendre la patte. Eh non, il était toujours assis, accoudé à la tête de lit et il fixait la gamin avec un sourire. Pas narquois, le sourire.
Et finalement, il leva la main, nonchalant. Il savait que Natsu viendrai la serrer. Il savait qu’avant que Natsu ne vienne la serrer, il dévirait et lui donnera un petit coup de poing sur le torse en lui disant "Allez, va." Check mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Yumete
Others | Collégien
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2009
Localisation : Prés des demoiselles (entre 13 et 29 ans et en jupette, de préférence)

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Ven 26 Juin - 20:36

Le vieux pervers restait malgré tout fidèle à lui-même et ne dépassait pas une certaine limite. Il ne fallait pas aller trop loin, sous peine de devoir se coltiner un mioche qui devant un doigt tendu, prendrait le bras entier. Qui devant un semblant de sympathie, le prendrait pour son meilleur ami qu’il connait depuis la maternité. Mais Natsu savait rester à sa place. Après tout c’était son employeur maintenant. Et l’employeur a beau tendre le doigt, aucun employé n’oserait prendre le bras en entier, trop de risque. L’argent en dépend. Donc forcement ça dissuade.

-Mais tu peux toujours me serrer la main.

Natsu se doutait qu’il ne devait pas prendre ce geste à la légère, que le nombre d’homme à qui il avait dû serrer la main, devait se compter sur les doigts d’une seule main. Il ne se fit alors pas prier, et devant cette main tendue mollement, comme tout le monde s’y attends, il se dirigea vers celle-ci. Un sourire moins extravagant, que le précédent, aux lèvres. Mais en moins d’un dixième de seconde, avant même que l’image de la scène, ait fini d’être analyser par son cerveau, la main de l’infirmier s’éclipsa, pour venir cogner le sternum du jeunot. Le tout accompagné d’une voix virilement sexy, digne d’un homme, un vrai, pas de l’omelette, du bon chocolat noir intense, 100%, sans matière grasse ajoutée. N’importe quelle lady aurait mouillé dans sa culotte devant un timbre de voix si mââââle. Mais Natsu n’était pas une lady. Et encore moins, doté d’un vagin. Donc aucune chance que le petit dadais puisse mouiller au son de cette voix. Et non plus de bander d’ailleurs car Natsu, bien que encore puceau n’avait pas de penchant pour les vieux pervers de collège, ni rien d’autre en fait, les groupies ce n’était pas son truc non plus. Hors il ne connaissait majoritairement que ça, dommage.

-Allez va.

De surprise en surprise décidément. Le sourire de l’albinos fut changé en bouche entre-ouverte. Figé encore une fois, il était le petit. Mais pas longtemps non plus, faut pas pousser le bouchon trop loin non plus, il passerait pour un double crétin, puis sinon le docteur arrêterais, à coup sûr, ces sympathiques actions. Shamal devait vraiment vouloir qu’il parte pour être comme ça. Mais c’était sympa, Natsu était finalement content de cette après-midi. Certes ce vieux était…plus très jeune donc, pervers, anti être-à-kekette, 100% pour les nichons, imbu de lui-même, mais finalement il était sympathique au fond. Ok~, très profondément enfui en son fond intérieur des plus intérieurs, v’la. N’empêche que là il l’était, personne ne peut le nier.

« À la prochaine alors. ^^ »

Natsu retourna sur ses pas, ramassant tout le bastringue qu’il avait amassé en une visite, sa première en plus, à l’infirmerie. Il allait s’apprêter à sortir pour la deuxième fois maintenant. C’est que l’autre vieux voulait plus le laisser partir, XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Shamal
Others | Mafieux & Médecin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Age du perso: 35ans
Humeur: Venez venez mes petits chatons !
Relation:

MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   Sam 27 Juin - 18:58

Et le jeunot aborda encore sa petite bouille surprise. Bah ouais. C’était pas comme si Shamal refusait obstinément de lui serrer la main, mais juste qu’il avait jugé préférable de lui donner ce petit coup sur le torse. Préférable pour sa santé mentale, parce que quand il y réfléchissait, il n’avait cessé d’être gentil et chaleureux avec ce môme (oui, c’est sa vision à lui ça) et qu’il ne fallait pas que le gamin s’y croit trop. Alors en plus s’il lui serrait la main, il allait plus se sentir. Ce qu’il n’avait pas remarqué par contre, c’était qu’un petit coup comme ça, cette petite tape, était un geste qui pouvait passer comme beaucoup plus amical qu’un serrage de main. Genre "Wesh mon pote, ramène ta beue on va s’en rouler une quand mes vieux s’ront partis." Alors que Shamal n’entretenait aucune relation amicale avec ce mioche. C’était juste du business. Alors de ce point de vue là, le serrage de main aurait été mieux, mais il fallait gagner le respect du docteur pour avoir droit à cette opportunité.
Et entre garder de la distance mais montrer du respect ou semblait trop amical, le choix était difficile. Quoiqu’il aurait pu ne rien faire. Simplement conclure par "N’y pense même pas." et lui laisser le loisir de partir. Et s’il l’avait pas fait c’était parce que…. bah…. en fait… euh non mais en fait, de quoi tu te mêles ? Qui t’as donné l’autorisation de lire ça ? Personne, c’est personnel, on entre pas dans la tête de Shamal comme ça. Je vous jure. Oust.

-À la prochaine alors. ^^

Et il le regarde s’en aller. Alors que le môme était sur le pas de porte, notre cher Docteur se souvient qu’il ne lui avait pas demandé son nom. Bah, il n’avait pas envie de le retenir une deuxième fois. A force, le môme allait vraiment se monter la tête. Un nom, c’était facile à trouver, quand on est dans la mafia. Et il n’allait pas se rabaisser à le lui demander. En plus, ça ferait beaucoup plus classe de lui lancer son nom avec un sourire sexy et la clope entre les dents, et de voir la tête surprise du gamin "Mais… comment vous connaissez mon nom ?" Ah bah, c’est parce que j’ai la classe, héhéhé.
Des gens, s’ils étaient dans la même situation que Shamal, auraient sans doute peur que le môme ne revienne pas. Avec un appareil photo en main et des sous, il pouvait s’enfuir comme un parfait petit chenapan en ignorant le travail demandé. Mais Shamal n’était pas inconscient. S’il avait choisi ce petit bout d’homme pour faire ce travail, c’était pas pour de la gnognotte en compote. Non, il l’avait vu très clairement, qu’il était un minimum honnête, ce truc. Et on ne demande pas un lien à quelqu’un quand on souhaite ne plus jamais le revoir.
Alors Docteur Shamal le laissa partir, sans un mot. Mais avec un ptit hochement de tête sexy as hell et un soupire entendu. Nous nous reverront, sale môme.

FIN


Tu nous ouvres un autre topic bébé ? ^3^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi de neuf docteur ? (PV: Shamal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euh.... quoi de neuf docteur?
» heu quoi de neuf docteur!!!
» Quoi de neuf sur le forum ?
» Alors quoi de neuf docteur?
» Images de la 3.01...quoi de neuf docteur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Katekyo Hitman Reborn :: ●Collège de Namimori ● :: Infirmerie-
Sauter vers: