Forum rpg basé sur le manga Katekyo Hitman Reborn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]   Ven 23 Jan - 0:31

Insomnie, n.f : Privation de sommeil causée soit par une indisposition, soit par un chagrin, soit par une inquiétude, soit aussi par un excès de travail

___________________________________________________________________________________________________


    01h32 du matin: la nuit était tombée depuis bien longtemps déjà, et seul subsistait dans les rues les fêtards, quelques businessman sortant d’un repas d’affaire, des filles et hommes dont je tairaient la profession. Et une poignée de personnes normales aussi. Et puis il y avait Mistrale, dans ce tas là, vagabondant dans la rue, sa batte traînant nonchalamment par terre. Le visage baissé et les yeux rivés sur le sol, ses longs cheveux blancs ondulaient au gré de sa marche, tout comme ses hanches qui se balançaient de droite à gauche. Ne prenant pas garde où elle allait, elle se heurtait parfois aux personnes. Il lui arrivait alors de relever son visage et de poser son regarde froid et morne sur les dites personnes s’égosillaient contre elle. Malheureusement pour eux, Mistrale ne comprenait pas un strict mot de leur charabia; elle n’avait pas encore appris les noms d’oiseaux que l’on pouvait s’attribuer. Et sans leur prêter plus d’attention, elle continuait son chemin, lâchant un long soupir las. Qu’elles étaient ennuyantes ces petits larves à crier pour un oui ou pour un non.
    Oh non, je vous rassure, la demoiselle n’était pas dans un bad trip ou tout autre état de déprime. Elle était juste épuisée. Les entraînements que lui faisaient subir son grand-père tiraient fortement sur des tendances SM psychopathes plus le reste. Et il lui était rarement possible de dormir plus de quatre heures la nuit, son précieux sommeil dérangé soit par les ronflements de son grand-père, les crises de somnambulisme de son grand-père, les allers-retours de son grand-père aux toilettes et j’en passe et des meilleures. En effet, Roberto Cadente était un brin agité la nuit. Ben oui, c’était un pépé, hein ! Il avait la vessie fragile et son esprit extraverti se reflétant dans ses rêves. Et en plus, on lui découvrait un lien de famille avec les cochons, ses charmantes créatures roses. Mistrale n’aimait pas les cochons. Et encore moins quand son grand-père en était un.
    Ceci expliquant cela, la demoiselle étant dans l’incapacité de se rendormir, elle avait décidé de prendre l’air. Voilà pourquoi elle errait dans la ville. Pas en pyjama, je vous prie. De toute façon, cela l‘aurait fortement dérangée, car non, Mistrale ne dormait pas en nuisette noire en soie ou en sous-vêtements; elle portait une vieille chemise à carreaux verts et jaunes fluo empruntée à son pépé pour flirter avec Morphée. Sexy, non ? Naturellement, avant de partir, elle avait opté pour un de ses minishort en jean brut, anciennement pantalon cigarette, un haut noir évasé au niveau des épaules tombant ainsi nonchalamment sur ses épaules , manche trois quart et peut-être trop court étant donné qu‘il ne couvrit pas totalement le ventre de la jeune fille; on pouvait facilement entr‘apercevoir son bas ventre.. On pouvait deviner qu’elle le portait plutôt souvent ; le tissu apparaissait usé. Elle n’avait pas enfilé de collants, la flemme l’emportant, ainsi ses longues jambes blanches étaient proies au froid. Elle avait cependant eu la bonne idée de prendre une veste, trop grande pour elle et de couleur grise. Ce qui ne l’empêchait pas de frissonner de froid de temps en temps…
    Enfin, sans s’en rendre compte, ses pas l’avait mené à un parc. Quelques lampadaires éclairés de leur lumière blafarde le chemin, les bancs et les aires de jeux, le reste n‘était que verdure. Un parc quelconque en bref. Quelconque mais vide à cette heure-ci. Et cela était l’information essentielle pour Mistrale, qui voyait subitement ce parc comme le parfait endroit pour glander et faire une petite sieste. Cette fois-ci, elle pressa le pas et se jeta sur un banc, faisant tomber négligemment sa batte sur le sol, épuisée. Cette fois-ci, la poupée de glace soupira de soulagement. Elle s’étira comme un félin, et se tourna jusqu’à être sur le dos. De cette façon, elle pouvait observer le ciel. Mais on y voyait pas d’étoiles, ces petits points de lumières brillants était masqué par de gros nuages. Dommage, pensa amèrement la demoiselle. Bien qu’elle n’était pas une fan d’astrologie, regardait un ciel étoilé faisait passer le temps et l’aidé à s’endormir. Quoi que là, elle savait bien qu’elle ne mettrait pas longtemps à s’endormir… Passant un bras sous son cou, et posant l’autre sur son ventre, elle ferma ses paupières, se laissant border par le bruit de la ville… Ou pas. Elle entendit soudainement le bruits des buissons qui s’agitaient. Intriguée et un brin paranoïaque, la jeune fille s’empara de sa batte tout en se levant d’un bond. Elle s’approcha à pas de loup près des buissons et les écarta pour y découvrir… un simple chat. Un chat tout noir aux yeux verts. On dit que les chats noirs portent malheur. Or, Mistrale n’était pas superstitieuse. Elle s’empara alors du chat de sa main libre et le porta à sa hauteur pour l’observer. Il ne semblait pas effrayer, apparemment habitué à la présence humaine. La demoiselle regarda à droite, puis à gauche et rassurée du fait qu’il n’y avait personne, elle rapporta le chat avec elle et se réinstalla sur le banc. Mistrale était certes un cœur de glace mais une fille avant tout. Qui pourrait résister au regard brillant d’un pauvre chat abandonné dans le froid de la nuit. Même elle n’était pas assez cruelle pour ça ! Enfin, tranquillement installée sur son banc, elle caressait le chat, somnolant un peu. Jusqu’à ce que, étrangement, le soi-disant chat super mignon lui griffe la main et s’enfuit en courant.


« Aïeuh ! » gémit-elle.


    Ce qui eut pour effet de la sortir définitivement de son état léthargique. Stupide animal,pensa-t-elle. Là voilà maintenant avec une griffure sur la main. Ça lui apprendra à être gentille. Elle grogna quelques insultes, puis porta sa main à sa bouche pour arrêter les très légers saignements. Une bonne raison de plus pour détester le monde animal, na.


[Oui bon, niveau inspi, la fin, c'est pas ça... Mais tu vas voir que j'vais me rattraper, hinhin Cool ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]   Ven 23 Jan - 23:15


La drague, c'est plus qu'un hobby...C'est une vocation.


Une nouvelle journée s'annonçait bienveillante pour la vie magnifique de notre bon vieux héros Varia qui avait enfin finit par s'intégrer complètement à sa vie japonaise puisqu'il avait, avec sa première paye en tant qu'homme de ménage dans le collège de Naminori, prit un appartement. Cela fut une vraie bénédiction puisqu'un de ses collègues de boulot lui avait annoncé qu'un de ses proches avait quitté ce monde pour un autre surement bien meilleur mais cela était une thèse un peu difficile à prouver mais qui l'amusait quand même. Imaginez un homme barbu avec rien que des rouleaux de papiers toilettes sur son corps qui vous accueillait sur des petits nuages, bien que cela pouvait être possible avec une image un peu plus réaliste ou pertinente, Kanna n'y croyait pas du tout. En fait, il ne croyait pas à grand chose à part que les femmes étaient un don de clémence de la Terre pour que les hommes puissent faire appel à leurs dons les plus extraordinaires qui était la drague! El dragacionnes en Espagnol ou encore Mamamia en Mexicain! Bien que les langues autres que l'allemand, sa langue maternelle, ainsi que l'italien qui étaient toutes deux ce qu'il pratiquait en plus du Japonais...Le reste était un domaine bien inconnu pour lui qu'il utilisait avec une telle stupidité que cela déposait le sourire sur tous ceux qui l'entendait. Bref, revenons en à nos moutons pour finalement comprendre que le nouveau logement que notre bon Varia prit était bien plus horrible que ce que lui avait dit les rumeurs...Bien que cela changeait de son habitat sous les ponts lors de son arrivée dans ce pays inconnu et ne sachant pas encore bien se repérer, les premiers temps dessous furent à la fois amusant mais aussi perturbant puisque les effets climatiques étaient une épreuve à sa condition minable. Mais en voyant finalement le taudis qui apparaissait à son oeil unique pendant que l'autre était caché par un bandeau noir comme ceux des pirates mais qui ne reflétait pas la même chose. Là, ce n'était pas lors de combats navales qu'il s'était fait posé ceci mais bien parce qu'un lourd secret hantait ce second oeil, curieux de le savoir? Ben pas tout de suite parce que le narrateur fait une pause café (=3).
Pour décrire le pourquoi de l'utilisation du terme taudis pour un appartement qui allait changer les conditions de vie de notre mafiosi adoré, les murs étaient délabrés et sans couleurs...Ni même de papiers peints, que la façade d'origine après les travaux ce qui ne donnait pas une allure générale très jolie si on pouvait dire, un plancher de bois qui craquelait sous les pas du jeune homme médusé par un tel endroit lui ayant demandé une bonne partie de sa paye. Une simple pièce avec une salle de bain qui était, elle aussi, dans un état lamentable puisque les carreaux bleus de décoration étaient marrons maintenant dut à la moisissure ayant prit une ampleur imposante! Dans le salon, le plafonds laissait une énorme tâche d'humidité reposer comme prévention d'un futur problème qui ne se ferait pas tarder de montrer le bout de son nez.

La première nuit fut des plus horribles puisque le lit mit à disposition finit par se briser pour qu'il ne se retrouve plus qu'avec son matelas par terre et quelques gouttes d'humidité tombant sur son visage endormis mais une flemme tellement énorme l'envahit de bouger qu'il ne le fit pas. Kanna préféra prendre sur lui et s'endormit avant de se rendre compte qu'une épaisse fourrure ornait son ventre dès les premiers rayons du soleil et c'est pourquoi il ouvrit légèrement les paupières avant de se rendre compte qu'un énorme rat d'une taille aussi grosse que celui d'un bouledogue ornait son lit improvisé pour ronfler comme jamais! Se collant au mur tout en affichant un visage de terreur, le jeune Varia finit par pointer du doigt l'énorme bête tout en bafouillant:

"Ce...C'est quoi ce truc?!"

Bien que l'incapacité de dire comment le rat avait prit une telle envergure, Kanna finit par se dire qu'il avait de charmantes compagnie et se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche...Qu'il regretta bien vite! Toute la fosse septique se déversa sur son crane à la place de l'eau ce qui émit une odeur terrifiante mais aussi qui envahissait les lieux à une telle vitesse qu'une fuite se fut rapide bien qu'il serait obligé d'y revenir...C'était tout de même son petit nid d'amour en solitaire xD. Se rendant vite jusqu'à une fontaine sur une place, les gens hurlaient sous l'odeur avant que le Varia ne se jette dans la source d'eau et se nettoya le corps entier pendant que ses vêtements reposaient dans le liquide commençant à mousser sous l'effet du produit. Au moins, il pouvait faire sa lessive tout en prenant un bain sous les yeux consternés de la foule qui prenait ça comme un spectacle de comique alors que ce n'était qu'un garçon comme les autres...Ou presque. Kanna en ignorait même les problèmes pour faire ses petits actes quotidiens pendant qu'il chantonnait un petit air de rock Italien d'un groupe qu'il adorait mais qui n'avait pas fait un franc succès. Inutile de vous préciser que les forces de l'ordre ne tardèrent pas à l'embarquer pour divers motifs comme exhibitionnisme, trouble de l'ordre public mais aussi utilisation d'ornement de la ville pour des utilisations personnelles. Cela fut une sacrée note à débourser que seuls ses contacts purent remedier afin qu'il ne soit libéré de sa cellule que tard le soir bien que réprimender par les hommes du Neuvième du nom des Vongola puisqu'il était en mission secrète et se faisait embarquer parce qu'il avait des ennuis de douche. Soupirant tout en se baladant dans les innombrables routes ornant son chemin, le jeune homme finit par se retrouver dans un parc dont il ignorait l'existence et se dit qu'un petit camping ne ferait pas de mal. Marchant lentement, il finit par se rendre compte de la présence d'une jeune fille près d'un chat puis sourit tout en ayant changé complètement de visage. Fidèle à lui-même comme dragueur professionnel à la recherche du grand amour, Kanna afficha une tête stupide mais humoristique tout en regardant la jolie fleur jouant avec un chat, bon elle jouait pas vraiment avec mais il voyait la scène sous un autre tableau aussi...



Ne pouvant louper une si belle occasion de faire connaissance avec une sombtueuse créature de rêve sous un ciel étoilé par une heure tardive, Kanna finit par trouver l'opportunité de l'approcher en récupérant le chat ayant fugué et le prit dans ses bras tout en s'approchant lentement. Deposant un sourire charmeur sur son visage tout en adressant un regard intense, notre bon héros commença son jeu de séduction tout en tenant fermement le chat entre ses mains qui ne semblait pas ravis et lacha avec délicatesse quelques mots:

"Soyez rassurée mademoiselle, j'ai récupéré le petit fuyard."

Peu après ces paroles pouvant paraitre intelligentes mais aussi classes à entendre comme cela, le tableau du bel homme séducteur fut vite brisé lorsque le chat finit par bouger tellement qu'il se jeta sur la figure du Varia et lui griffa le visage pour ensuite prendre la fuite. Se maintenant le lieu de griffure pendant que son corps était accroupis dut à l'impossibilité de rester debout face à une telle douleur pendant qu'il en versait quelques larmes de douleurs à cette action cruelle mais aussi impossible à rattraper face à la honte qu'il avait subit face à sa "cible", Kanna enchaina la scène humoristique tout en finissant par dire en grommelant tout en se caressant toujours le visage afin de vérifier qu'il ne saignait pas trop:

"Sale bête!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]   Sam 24 Jan - 0:45

    Elle ronchonnait, elle râlait. La créature qu’était Mistrale était loin d’être ravie de s’être fait griffée par un petit chat, qui de plus s’était enfui comme un voleur. Et dire que certains pensaient que les femmes étaient des nymphes, de charmantes créatures douces. Voluptueuses, certes mais tout de même féroces. Et la férocité de la demoiselle était en ce moment même à son point fort. Ah, elle en ficherait des baffes à ce stupide chat ! Elle serait capable de le balancer dans la fontaine la plus proche. Toujours suçotant le fin filet de sang qui coulait de sa plaie, la poupée de glace releva son regard bleu glacé. En effet, un inconnu apparemment plus âgé qu’elle venait de faire son apparition, la sale bête dans les bras. Un drôle d’individu d’ailleurs. Vous en voyez souvent, vous, des pirates ? Effectivement, le jeune homme portait un cache-l’œil. Jack Sparrow, célèbre pirate connu de toutes les demoiselles avides d’hormones « mââââsculines », avait-il relancé involontairement la mode des pirates ? Et puis ces cheveux rouges! Bon, Mistrale avait les cheveux blancs, comme une mégère de quatre-vingt ans, certes ! Mais lui avait les cheveux rouges, décoiffés ET un cache-œil. C’était lui le plus bizarre en ce moment même. Il dégageait cependant un charme qui ne laisserait pas indifférent toutes jeunes filles normalement constituées, ce qui excluait donc Mistrale. Après tout, la seule personne qu’elle aimait, autant moralement et surtout physiquement était sa propre petite personne. Sinon, ça va très bien ses chevilles.
    Tout d’abord, elle dévisagea d’un mauvais oeil l’inconnu de haut en bas, ne prêtant guère attention aux paroles qu’il avait prononcé. Mistrale ne comprenait pas ou très peu le japonais. Il lui avait pourtant semblé comprendre un « mademoiselle » et plus loin « petit ». Ce qui ne voulait rien dire, soit ! Pourtant, le geste accompagné à la parole, et grâce à son sens intuitif , elle comprit que le jeune homme venait de lui rapporter le fauve. Quelle charmante attention ! Qui ébranla à peine le cœur de la demoiselle, insensible. Un coup dans l’eau. Même joueur, joue encore ! Ben quoi, l’individu lui ramenait l’animal qui venait de la blesser, vous pensiez qu’elle allait lui sauter au cou ? Mais on est pas avec les Bisounours ! On est avec Mistrale, Mistrale, la fille qui tape les gens à coups de battes, qui hurle sur tout êtres osant la toucher, qui râle parce que le monde ne tourne pas à sa façon… Une gueuse, mes chers, une gueuse !
    La gueuse demoiselle retira alors sa main de sa bouche, dévisageant tours à tours le jeune homme et le chat. Ah, il pouvait le tenir longtemps avant qu’elle ne le récupère. Elle imaginait faire craquer l’inconnu juste en le faisant poireauter avec le monstre dans les bras. Hélas, elle fut privée de ce délice! Le fauve s’en chargea à sa place. Sale bête, définitivement, il s’acharnait à pourrir la vie de cette chère enfant. Enfin, l’animal se débattait dans tout les sens, tellement qu’il réussit à se défaire de l’emprise de l’inconnu et à s’attaquer à son faciès. Le fourbe, le félon, le … D’accord j’arrête. Bref, le chat après défoulé pris la fuite, encore une fois. L’inconnu, sous le poids de la douleur, s’accroupit et se lamenta sur son triste sort. Sous ce tableau pittoresque la belle leva les yeux au ciel et secoua en même temps légèrement la tête, puis lâcha un long soupir d’exaspération. Il ne semblait pas vraiment intelligent cet inconnu au fond. Elle se demanda un instant si elle attirait les êtres dénués de sens ou si elle en demandait trop. Petit moment de réflexion de la jeune fille. Devait-elle se remettre en cause alors qu’un clown venait de se faire agresser violemment par un simple chat de gouttière !? Et puis quoi encore ? Cent balle et un mars ?! Non mais.
    Elle eut cependant un peu de remord, je dis bien UN PEU, ce qui signifie pas beaucoup du tout du tout; après tout, il lui avait rapporté l’animal. C’était pour lui faire plaisir, parce que peut-être il pensait lui faire plaisir. Eh oui, Mistrale conservait un certain naïf, et ne se rendait pas compte que c’était pour une toute autre raison que l’énergumène lui avait ramené le chat… Affichant un air hésitant, la belle se décolla du banc dont je viens d’apprendre qu’il était blanc et s’accroupit au niveau du jeune homme. Elle porta sa main, froide mais douce à la joue abîmée et sanguinolente du garçon, puis releva son visage enfin d’observer les dégâts. Elle pût ainsi l’observer de plus près, et découvrit sous les mèches rouges un œil un peu humide. Chochotte, décréta-t-elle. Pourtant, Mistrale fixa longuement l’inconnu et plongea son regard dans le sien comme si elle souhaitait déceler dans son œil un bout de son âme. Et puis soudainement, elle porta sa deuxième main sur la joue libre du jeune homme puis rapprocha son visage du sien, lentement avant se s’arrêter et de brusquement le renvoyer en arrière, pour lui faire perdre son équilibre et donc renverser par terre.


« Idiot. » lança-t-elle sèchement dans un japonais mal maîtrisé.


    Une grimace contrariée vint se peindre sur son visage et elle se releva, agacée. Elle toisa l’inconnu, puis passa sa main dans sa longue chevelure blanche. Il est vrai qu’au début, elle souhaitait juste vérifier si il n’y avait rien de grave; faire une bonne action en somme qui lui permettrait de faire un grand pas en avant sur le droit chemin pour « devenir un fier membre Cavallone »… Mais non. Chassez le naturel et il revient au galop. Mistrale était incapable de s’occuper de quelque un d’autre, « ces autres » qu’elle méprisait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]   Mer 28 Jan - 19:52

On ne peut se considérer comme un homme si on n'a pas au moins fais une fois dans la semaine une technique de drague permettant d'avoir l'âme soeur rien que pour soi en vivant une magnifique histoire d'amour. Qu'est ce qu'il y avait de meilleurs que de sentir le corps de sa tendre contre lui puis porter ses lèvres contre les siennes? Bien que la plupart du temps, si ce n'est dire toujours ses cibles le repoussait vigoureusement afin qu'il subisse une nouvelle déception, il en fallait plus pour vaincre le moral toujours au plus haut de notre bon héros Varia qui prenait ça comme un défi aussi d'une certaine manière. Il multipliait ses espoirs en espérant qu'un jour, il arriverait à obtenir l'accord d'une création de couple où leurs sentiments fusionneraient pour ne faire plus qu'un mais bon...Pour le moment ce n'était qu'un scénario qu'il avait juste dans les rêves. Observant sa nouvelle recherche de conquête si ce n'est dire "cible", Kanna pensait avoir à faire à une poupée des plus jolies que toutes les petites filles aimeraient avoir à coiffer en voyant cette chevelure argentée ornant un visage glacial mais terriblement séduisant. Pour pouvoir arriver à l'approcher, il faudrait surement une bonne excuse parce que tout inconnu à une heure tardive comme cela serait mal vu puisque c'était souvent dans des moments comme cela que les pires situations venaient et s'ébruitaient dans toute la ville...En tant que gentleman, il n'avait d'autres choix que d'établir une stratégie de guerre, eh oui c'était semblable à une bataille dont les camps étaient son âme pure et celle de la jeune fille pour qu'il puisse l'avoir et donc la bataille avait sonné...Une guerre immense pour draguer! Observant la situation, la fuite d'un petit chat fut une aubaine à ne surtout pas rater! Souriant pendant que son regards se transformait afin d'exprimer une forte lumière dans les profondeurs de sa pupille unique, on pouvait même entendre entre ses lèvres presque fermées un petit son annonçant pour lui-même: "Nice!" C'était le moment et c'est pourquoi il ne lui fallut longtemps pour récupérer le fuyard et sourire tout en se sentant chanceux cette nuit en ayant une superbe approche digne des plus beaux films romantiques. James bond? Peuh! A côté c'était un looser le mec au vu de ce que venait de faire notre magnifique Varia qui était maintenant prêt pour aborder en bonne et due forme.

Quelle était magnifique, bien comme il se la décrivait comme une poupée de glace qu'on aimerait réchauffer contre soi de la plus belle des manières, dans le point de vue de Kanna, cette mystérieuse beauté inconnue semblait ravis mais aussi complètement sous le charme de son geste chevaleresque. Elle était vraiment hypnotisée et ce serait surement un plaisir que d'être un petit ami d'une telle créature de rêve! Il en bavait rien qu'en pensant à ces matins où elle viendrait le chercher tout en jouant la coquette en lui proposant un bento lors des heures de déjeuner mais aussi qu'il se tiendraient par la main pendant de longues balades dans des décors romantiques qu'on ne trouvait pas vraiment ici. Mais la réalité est parfois amère, le petit chat finit par se libérer et défigurer son agresseur avec une telle énergie qu'il n'en revenait pas, se maintenant le visage afin de se retenir toutes larmes pouvant couleur sous la douleur ainsi que l'hémoglobine pouvant circuler...Le Varia avait piètre allure comme cela mais n'avait pas eut le temps d'esquiver cette attaque soudaine. Etant maintenant accroupis tout en essayant de retrouver son calme sous les yeux de l'inconnue qui ne semblait plus avoir la même estime, même si elle en a jamais eut à son égards, ce qui le peina fortement. L'inconnue finit par s'approcher de son visage afin de poser l'une de ses mains sur le visage blessé de notre héros ce qui le fit rougir à un point inimaginable puisqu'il pensait que les sentiments étaient réciproques. Quelle joie mais de voir que c'était le début d'une grande histoire d'amour puisque la deuxième main se posa sur lui afin de commencer à le scruter en approchant son visage. Allait-elle l'embrasser? Son premier baiser? Si vite? Bon après tout il n'etait pas contre alors il avança ses lèvres tout en fermant son oeil puis espérait que cela soit aussi bien qu'on lui ai dit mais pourquoi continuer à espérer longtemps de vivre dans le monde des Toupoutous? (xD) D'un coups bref mais précis, la jeune inconnue jeta la tête en arrière ce qui impressionna le Varia qui ouvrit grand son oeil tout en se questionnant, qu'est ce qu'elle voulait dire par ce geste alors qu'elle était sur le point de l'embrasser? Ne comprenant plus ce qu'il se passait, Kanna réflechit tout en finissant par se dire qu'il ne comprenait pas l'esprit féminin mais ce qui suivit prouvait au moins que son interlocutrice était perspicace...En effet, elle le désigna comme idiot ce qui le figea avant d'avoir un coup au cœur en voyant qu'il avait vité été repéré, faisant les gros yeux tout en regardant l'air glacial de la jeune poupée aux cheveux hypnotisant:

"Arghhhh! Demasqué!"

Bon ok, ce n'était pas la meilleure réplique pouvant sortir de la bouche d'un jeune homme amoureux déçut mais que voulez-vous? Kanna n'avait pas un quotient intellectuel élevé alors il fallait faire avec quoi qu'il arrive. Finissant par bouder quelques minutes afin de réfléchir à une nouvelle approche sensuelle afin de gagner le coeur de cette belle inconnue, le Varia prit un moment de reflexion profonde avant de se dire qu'il n'avait pas encore perdus ses chances en entendant un accent Italien dans la réponse de celle qui lui avait presque brisé le coeur. Pauvre garçon naïf qui ne se rendait pas compte que ses chances pour le moment décollait pas le néant mais après tout l'espoir fait vivre. Lui souriant tout en s'approchant avec un sourire pervertis par le vice de la luxure ainsi que l'intonation d'un ricanement affreux, le fou furieux finit par prendre de nouveau la parole pour lacher:

"Tu ne serais pas italienne par hasard? Ton accent me fait penser à ce pays merveilleux."
[ Italien]"Tu ne serais pas italienne par hasard? Ton accent me fait penser à ce pays merveilleux."

Il préférait faire avec les deux langues afin de prouver qu'il maitrisait au moins quelque chose parce que la drague ne semblait pas être son truc du tout, esperant vraiment que cette nouvelle approche finisse par aboutir autre chose qu'à la qualification de sa personne en stupide...C'était vexant quoi qu'elle l'appelle comme son grand père quand même, il pouvait être intelligent quand il le voulait...Quand il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit Blanche[Pv Kaka-kun]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
» [Acceptée][Nami] [Voleur] [Niveau 35] [Nefle de la nuit]
» nuit sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Katekyo Hitman Reborn :: Archive Rpg-
Sauter vers: