Forum rpg basé sur le manga Katekyo Hitman Reborn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   Ven 23 Jan - 0:30


Seek - Nitro+

C'était le week-end... Et il n'y avait rien à faire... Le soleil était haut, et Emilie était agacée par cet astre lumineux, qui lui brûlait les yeux et la peau. Dans le bois, elle frôlait les arbres, cherchant de quelconques abris durant sa ballade. Mais où était-elle ? Elle n'aurait pas été surprise d'apprendre qu'elle avait quitté Namimori, mais impossible de le dire avec certitude. La végétation s'étendait sous ses yeux, épanouie et dangereuse, tel un rêve inquiétant. Quelques arbres étaient marquées à grandes traces de griffes, cependant, est-ce qu'un animal sauvage pouvait vraiment vivre ici ?

Son regard cyan se perdit dans le paysage verdoyant. Sa robe était maculée de petites tâches humides à cause de la rosée, et à force de s'appuyer contre les troncs d'arbres, ses mains étaient couvertes de petites écorchures, et de rougeurs. Tout comme ses jambes, car Emilie avait eu l'excellente idée de sauter par dessus un nid de ronces, sans savoir que son saut ne dépasserait pas le tapis d'aiguilles. Heureusement, rien de grave, la jeune musicienne avait toujours eu ce genre d'accidents. En fait, Emilie adorait gambader un peu partout, se sentant étrangement libre, surtout dans un «monde» comme celui-ci : aucune trace de personne malsaine, pas de voitures hystériques... Elle se sentait en sécurité, car elle était seule. Au moins, les feuilles ne vous dévisagent pas, et vos rêves ne riment pas avec délires dans cette petite forêt. La jeune fille se faufila dans la forêt, à grandes enjambées, sans savoir que son idylle serait vite gâchée par un bâtiment en ruine. A quelques mètres du gros bloc gris et lézardé, Emilie observa longuement l'épave, après maintes réflexions, elle supposa que cela ressemblait à un lycée totalement mort... Était-il hanté pour qu'il soit totalement désert ?

La jeune fille se courba légèrement, et s'avança à petits pas, agrippant quelques branches qui dépassaient des buissons pour éviter une mauvaise chute. Malgré la distance qui se réduisait, personne ne semblait vivre dans ce lieu macabre. Mais moins la distance était grande, plus une odeur de mort arrivait jusqu'à ses narines. Comme si le sang qui avait coulé n'avait pas été lavé, ou dû moins, pas totalement. Elle frissonna, ce lycée était-il réellement hanté ? Elle n'arrivait même pas à voir un panneau qui pourrait indiquer le nom de cet ancien établissement. Emilie se stoppa, fixant plusieurs portes d'extérieur. Sa vue n'était pas excellente, mais elle n'aperçut aucun cadenas, aucune planches cloutée... Ce lieu n'était pas condamné, raison de plus pour imaginer que ce lycée était maudit ? Elle s'approcha de nouveau, avant de remarquer que le sol formait une pente. La petite musicienne se risqua à descendre. Premièrement, elle ne lâcha pas les branches, pour éviter de tomber, mais les buissons ne pourraient pas l'aider longtemps. Elle essaya ensuite de s'asseoir, descendre sur les fesses n'était peut-être pas une mauvaise idée... Malheureusement, soit c'était la faute de l'herbe qui était trop humide, soit c'était elle qui n'était pas une grande experte en escalade. Elle roula plusieurs fois, voyant le ciel puis le sol, ensuite le ciel et ainsi de suite... Avant de finir sa chute sur le dos, et une faible douleur à la nuque. Au moins, elle était porche du lycée délabré désormais. La jeune fille fixa les fissures sur le mur, elle releva les yeux, et des gouttes de rosée lui tombèrent sur le front et le nez. Bien que l'endroit était inquiétant, la végétation s'était étendue même à l'intérieur.

Emilie resta ainsi sur le dos, pendant un bref moment à voir les gouttes fraîches tomber et les sentir se briser sur son visage, c'était vraiment une vue magnifique qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   Dim 25 Jan - 0:55

Pourrit, il n'y avait rien d'autre à dire sur cette journée, elle était littéralement pourrit, comme celle d'hier, et comme celle de demain, non mais quel idée il a bien pût avoir Mukuro à le laisse seul avec l'autre tronche de fayot, et en plus de leur laisser cette... gamine!! Devoir la surveiller pour qu'il ne lui arrive rien, mais quel plait! Il préférait encore rester avec Kakinou enfermer dans la même pièce à regarder sa gueule pendant plusieurs heure d'affiler!... bien que c'était un peu ce qu'il faisait chaque jour... d'ailleurs, aujourd'hui, il commençait à en avoir marre, et dès le matin, il était sortie prendre l'air dehors, pas bien loin, parce qu'il savait qu'ils étaient surveiller par des membres du CEDEF, et ça, il le supportait que très mal, ils n'avaient pas besoin d'aide! Tout ce qu'ils voulaient, ou du moins, Ken s'était sûr, c'était que Mukuro soit libéré et puise revenir, sortir de cette prison.

Le chien marchait tranquillement, bien que l'on lisait facilement sur son visage qu'il n'était pas d'humeur, on l'entendait grognait légèrement, ses mains enfonçaient violemment dans ses poches, et son regard de fauve qui donner l'impression qu'il serait capable de vous sautez dessus pour vous dévorez tout crût. C'était une véritable bête sauvage lâché en pleine nature, qui rester cacher dans l'ombre des arbres, aucun bruit se faisait entendre autour de lui à part son grognement. Bien que cette équipe les surveillez, il ne pouvait pas s'en prendre à eux... sinon, c'était sûr qu'ils ferrez quelque chose à Mukuro, et ça, il ne le voulait pas, il était hors de question... Mais il devait se défouler! Pourquoi ne pas courir? Courir ça fatigue, donc sa calme! Il ne cherche pas plus loin, et se mit à courir dans les buissons comme un fauve qui poursuivrait sa proie.

Il continuait de courir, les bruits de branche qui craquer pouvait se faire entendre, sautant sur des arbres, laissant des marques de griffes à l'atterrissage et s'aidant de l'arbre pour aller sur un autre puis recommencer à courir en s'aidant de l'appuie de l'arbre. Le chien continuait de courir, la langue dehors, limite bavant avec la transpiration et les nerfs qui se calmer. Mais alors qu'il sortit comme une bête sauvage d'un buisson, mais une odeur qu'il lui était inconnu lui fit tourné la tête à l'endroit d'où cet odeur venait, et vit une "gamine" parterre. Mais qu'est ce qu'une fille pouvait faire ici? Enfin, le chien n'eut pas le temps de se posé longtemps la question, il voulut s'arrêter, mais trop tard, l'herbe étant trop glissante, il se mangea l'arbre juste en face.

-AIE!!!! BORDEL!!!!


Le chien lâcha de nombreux juron en se frottant le visage douloureux et légèrement rouge après le coup... ou alors à cause de la colère qui remonter en lui, qu'il y est une personne ici, et qu'elle l'ai vu se manger stupidement un arbre! Grognant comme une bête sauvage qu'il était, il pointa la fille du doigt.

-Qu'est ce que tu fous ici?! Tu n'as pas à être ici! Dégage!!! Ou alors je te bouffe!!

Le balafré continuait de grognait, restant quand même loin de cette fille, il s'en fichait en faite de ce qu'elle pouvait bien faire ici, elle n'avait rien à faire ici, c'était leur territoire, celui de Mukuro, il n'était pas, et personne n'avait à entrer ici, point barre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   Dim 25 Jan - 19:28

-AIE!!!! BORDEL!!!!

La voix grave s'était élevée derrière Emilie, la jeune fille sursauta, mais ne se redressa pas. Elle resta figée, les bras étendus de chaque côtés, et les jambes gisantes, immobiles. Elle continua de fixer le ciel à travers les arbres, tout en écoutant attentivement les jurons qui suivaient le cri de douleur. C'était une voix bien grave, et même agressive.

Au dessus d'elle apparut un garçon, habillé d'un uniforme dans les tons kaki. Il avait une grande balafre à travers le visage, et, autre chose qui était impressionnant, il avait une véritable mâchoire bestiale. Pourtant, Emilie ne se redressa toujours pas, fixant désormais le regard fauve du garçon.


-Qu'est ce que tu fous ici?! Tu n'as pas à être ici! Dégage!!! Ou alors je te bouffe!!

Sa voix était réellement forte. Emilie resta toujours à terre, mais se hissa sur ses coudes cette fois, redressant son visage vers le garçon. Elle remarqua qu'en plus de la cicatrice, son visage était couverte d'une rougeur, s'était-il blessé ? A vrai dire, Emilie était mal placée pour se moquer de lui, car, premièrement, son visage était aussi dans un état lamentable ; quelques traces de terre séchée et quelques brindilles, et deuxièmement, se moquer de lui n'était pas son intention. De plus, ses longs cheveux verts se mêlaient à l'herbe sèche, et certaines mèches étaient couvertes de poussière.

- « Ou alors je te bouffe » ... ?

Répéta la jeune fille, d'un air ahuri. Ayant passer son enfance dans la rue, elle en avait entendu des insultes, toutes aussi grossières es unes que les autres. Mais celle là, c'était la réplique d'un cannibale. Elle dévia son regard sur ses jambes, affichant une moue.

-Tu n'auras pas grand chose à manger...

En effet, Emilie n'avait pas les belles jambes charnelles qu'ont les femmes sensuelles et bien en chair. Ses jambes à elle étaient aussi blanches qu'un cachet d'aspirine, et assez osseuses. Elle reporta son attention sur le garçon ; à ses mains, elle aperçut de longues griffes noires. Était-il l'auteur des grandes marques de griffures sur les murs ? La musicienne ne le dévisageait pas, mais elle l'avoua ; ce garçon avait vraiment les caractéristiques d'une bête sauvage.
De là où elle était, il ressemblait en tout point à un lion féroce qui défendait son territoire. Elle se redressa totalement, repliant ses jambes pour s'asseoir dessus. Elle posa ses mains sur ses genoux et observa le garçon.


-Excuse-moi... Tu habites ici ? Est-ce que nous sommes toujours à Namimori ?

Elle jeta un regard au bâtiment délabré. Puis, de nouveau sur le garçon. Si c'était une sorte de SDF, il se débarquait très bien des poivrots et pervers qui dormaient dans la rues.

-Je ne comptais pas entrer, je voulais juste m'approcher pour savoir ce que c'était... A l'origine.

Rajouta Emilie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   Mer 28 Jan - 22:01

Mais quelle journée pourri! Vraiment, même... quelle vie pourri! Quel monde pourri! Tout simplement! Mukura avait plus que raison, même si la bête sauvage semblait se baser sur de petits faits, qui pourrait être insignifiant pour quelqu'un de "normal", et qui ne connait pas leur passé, à Mukuro, Chikusa et lui. Et aujourd'hui, il se retrouve avec une gamine sur le dos qu'il doit toujours surveiller. Quoi que... il pense ça... mais là, il ne surveille pas du tout la petite Chrome! Tant mieux!... D'ailleurs... où est ce qu'elle pouvait bien être?... Bah peut importe! Pour le moment, il avait une autre gamine sur le dos, et pour le balafré, cette fille était une intrus!

- « Ou alors je te bouffe » ... ? Tu n'auras pas grand chose à manger...

... Elle se foutait de lui ou quoi là?... À moins que ce soit une fouine méga naïve, c'est vrai que ken avait des manières particulières de se tenir, et un language plus que bestial... mais quand il disait : "Je vais te bouffer" ce n'était pas dans l'idée même... de vraiment la manger, quoi! Juste pour plus qu'elle ne refoute plus les pieds sur leur territoire! ... Mais c'est vrai qu'en regardant mieux cette gamine... il n'y avait vraiment rien à manger sur elle... pire que Chrome!...

- Tu te fous de ma gueule ou tu es pire que naïve toi?!

Le balafré continuait de grogner contre cette inconnu qui n'avait rien à faire ici, mais il grognait aussi pour sa douleur à la tête qui se faisait de plus en plus ressentir, avec une légère égratignure qui se présenter sur son front, on aurait pût tout autant le tamponner à la place en marquant "je suis pas doué", la honte franchement... Une vrai bête honteuse et rageuse envers elle même mais aussi envers cette gamine, et il ne la laisserait pas pour autant avancer plus loin dans leur territoire, elle avait eu la chance d'arriver jusqu'ici, mais sa route s'arrêterait ici! Ken voyait maintenant cet endroit comme une cachette, un endroit que personne peut franchir sans leur autorisation, en gros, personne! Cela peut sembler enfantin aux yeux de certains, mais, ça signifier beaucoup, en tout cas pour Ken. Malgré l'absence de Mukuro, il avait l'impression qu'ici, ils ne risquaient rien du tout. En tout cas... cette gamine avait vraiment des questions... stupides!

-Noooon... je viens me balader... SI j'habite ici et tu n'as rien à faire ici! Tu crois vraiment que ça ressemble au lycée de Namimori?! T'as de la merde dans les yeux?!

Que de vulgarité dans cette bonne bouche toute édenté... en tout cas, même si Ken semblait vraiment énervé, il était aussi pas rassuré dans le fond, il trouvait cette fille.. étrange... à moins que ce soit cette naïveté qui la rende étrange, comme le grand naïf qui était avec Tsunayoshi... depuis ce combat, il se méfit de ce genre de personne, et même des autres, de tous on va dire! Mais il ne se laisse plus avoir avec cette voix qui lui dit dans sa tête "vas-y c'est bon c'est qu'un naïf"... quoi que parfois... ça ne l'empêche pas d'être toujours un peu fonce dans le tas quand Chikusa ne le retient pas (xD). Bref, une bête sauvage ne change pas en 10 jours! Comme ça, cette gamine ressemblait à une simple élève de Nanimori qui aurait pût se perdre, mais lui... il avait bien une tenue de Kokuyo... méfiance! Peut être qu'elle voulait s'en prendre à Mukuro? Peut être qu'elle était d'une mafia qui voulait les attaqués?! Si c'était bien ça, il ne la laisserait pas faire, qu'il y est Mukuro ni Chikusa! Il ne laisserait personne faire ça, même pas cette gamine naïve... Elle avait vraiment l'air louche... enfin! C'est pas comme si avait l'air normal, hein?

-Qu'est ce que ça peut te faire de savoir ce que c'était à l'origine?! Je viens de te dire que tu n'étais pas à Namimori et t'as rien à foutre ici! C'est le territoire de Mukuro alors tire toi immédiatement!


Non mais c'est vrai quoi! C'est simple! Soit elle prend ses clic et ses clac, et il ne la revoit plus dans le coin, ou alors il l'a démonte! Il n'y a pas à chercher plus loin, c'est pas bien compliqué quand même! Même lui est dans la capacité de comprendre ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   Mer 28 Jan - 23:44




Emilie courba légèrement son dos en arrière, ce sauvage ne lui criait pas des injures... Il rugissait des vulgarités ! Elle plissa ses yeux, les deux mèches sur les côtés de sa tête ressemblaient à deux oreilles abaissées d'un chat qui se sentait en danger.

- Tu te fous de ma gueule ou tu es pire que naïve toi ?!

Elle répondit en secouant la tête, toujours le visage inexpressif. Ses yeux bleus et vides lui donnaient un air déconcerté. Le garçon rajouta par la suite qu'il habitait bien ici, et inutile d'ajouter que la violoniste n'était pas la bienvenue, elle l'avait bien comprit. Elle remarqua soudain que le garçon avait un air méfiant. Lui aussi était donc du genre suspicieux. Emilie se redressa, bien droite sur ses jambes, et le regard fixe. Son petit paradis végétal se finissait bien mal... Adieu arbres magistraux et chants enchanteurs de la forêt. Emilie était face à une bête féroce, et une vraie. Elle passa discrètement sa main sur sa hanche, à la recherche d'une poche, mais rien... Elle n'était pas armée, elle n'avait pas son violon, la jeune fille était totalement innocente. Emilie se sentit alors comme un petit lapin sans défense face à un loup affamé qui montrait déjà ses crocs.

Mais alors qu'elle cherchait une solution pour esquiver une attaque quelconque. Le garçon cita un nom qui l'intéressait beaucoup. Un nom qu'elle n'espérait pas entendre de si tôt !


-Qu'est ce que ça peut te faire de savoir ce que c'était à l'origine ?! Je viens de te dire que tu n'étais pas à Namimori et t'as rien à foutre ici ! C'est le territoire de Mukuro alors tire toi immédiatement!

«Mukuro», était-ce bien celui qu'elle cherchait à rencontrer ? Emilie resta immobile pendant de longues secondes. Elle laissa pendre ses bras, abandonnant l'idée de trouver une arme blanche. Les mèches rebelles dans sa chevelure verte lui donnaient un air de folle crédule.

-Mukuro ?... Mukuro Rokudô ?!

Elle répéta le nom entier en haussant le ton. Ses yeux étaient écarquillés, paraissant nettement plus clairs, et ressemblant à deux saphirs rayonnants. Ce garçon connaissait-il Mukuro ?... Et avec un peu de chance ; Il était Mukuro en personne !

-Alors... Tu es... Mukuro Rokudô ?! Celui qui vient d'Italie et qui a assassiné la famille mafieuse ? Celui qui s'est évadé la veille de sa peine de mort ?

Demanda-t-elle, mais en italien cette fois. Elle avait horreur de bafouer son japonais maladroit, l'italien était après tout une langue beaucoup plus belle, et dont elle savait user, après avoir passé quelques années parmi les ritals. Elle avança d'un pas prudent, comme pour ne pas effrayer son interlocuteur, peut-être qu'elle le voyait réellement comme un animal ? Mais jamais elle n'aurait cru que ce fameux assassin serait un garçon de son âge, aussi vulgaire et brutal.
Ses lèvres dessinèrent alors un large sourire, chaleureux.


*Essaie de paraître amicale... Peut-être arriveras-tu à savoir si il était réellement fou lors de ses massacres, ou alors si il avait une bonne raison... Si lui aussi est dégoûté par ce Monde...*

Maintenant qu'elle y pensait, pour vivre dans un bâtiment aussi terrifiant, et pour accueillir les intrus d'une manière aussi violente, ce «Mukuro» n'appréciait certaine pas la compagnie extérieure. Cependant, même si Emilie avait parcouru tout ce chemin -de l'Europe jusqu'au Japon- pour se rallier enfin à quelqu'un qui partageait son mépris, elle ne baissait pas sa garde pour autant. Après tout, elle ne savait rien de lui à part quelques informations sur ses meurtres. Peut-être qu'il n'était qu'un timbré sanguinaire et qu'il tuait tout ce qui bougeait ?
Comme d'habitude, elle n'avait qu'une option qui lui plaisait pour arriver à ses fins ; avoir l'air d'une jeune fille amicale, et innocente, tout en observant bien ce «Mukuro». Bien qu'elle n'avait en fait aucune intention de s'attaquer à lui. En revanche, cela serait par contre un réel problème si l'italien face à elle essayait de... «La bouffer» ! Car elle n'aurait aucun moyen de se défendre, la seule issue de secours serait la fuite.


-Je m'appelle Emilie.

Dit-elle, utilisant un soprano enfantin, magnifique et fluide. Elle ne mentait pas, mais elle n'avouait pas toute la vérité non plus. Dévoiler totalement son identité pouvait représenter un risque. L'anonymat était une arme excellente si les rencontres se passaient mal... Elle en savait quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chute dangereuse [place réservée pour une bête sauvage !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mise en place de tuteurs-parrains pour les nouveaux
» 21/12: Theatre - Les monologues de la marijuana
» L'arbre du Maire
» Petite Place du marché : 7ème décor pour Mordheim.
» xp pour panda air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Katekyo Hitman Reborn :: Archive Rpg-
Sauter vers: